J’ai reçu plein plein plein de messages gentils tout plein
Voici les plus … non, ils le sont tous … enfin, en voici :
(mes réponses sont précédées de ma caricature si juste)

Ma marraine de Casablanca …
Nous partagions YO et moi un goût prononcé pour les mots que nous aimions nous balancer à la figure comme autant de preuve de désamours et de passion. En gladiateurs féroces avec pour arène internet et pour boucliers nos écrans interposés, nous ne cessions d’enchaîner les combats sans que l’un d’entre nous n’emporte la guerre…
Un soir de trêve feinte, où nous gardions nos glaives pour nous prémunir l’un l’autre de l’un et de l’autre, Yo m’introduisit à Mo, en soufflant un « elle aime les mots ».
Mo écouta parler la fille, la femme, le papillon et le gladiateur. Puis il trancha d’un
« Je chercherai tes mots ».

De mots en mots de Mo à Zee, Mo découvrit la blogosphère et décida d’un Mosalyo.

Mais … ceci n’est pas un blog.

Ouais, c’est exactement comme ce que dit ma Marraine. Pis d’abord, elle a toujours raison, na !

Gaston de Quebec
Je suis sûr que tu feras beaucoup d’heureux en partageant ta prose avec eux.

Tonton Gaston, c’est mon pote de toujours et pour toujours.

Bibi Lolo de Saint Malo
Ta photo est géniale

Je sais que je suis beau, mais je n’ai aucun mérite !

 

Najet de Lyon

Bravo pour ce blog que je classe dès à présent dans mes favoris, mais … il me semble que le temps n’est pas plus sympathique avec vous messieurs

 

 

Tout vient à point à qui sait attendre, gentille Najet ! Vous apprendrez à me connaître et verrez que si je verse dans un excès, c’est certainement le contraire ! De plus il n’y avait aucune moquerie, aucun voyeurisme dans ma fable, bien au contraire : je voulais dire que lorsqu’on n’est qu’un corps, on vieillit. Lorsqu’on est une âme, un corps et un cœur, on se bonifie. Regardez bien les deux dernières dames citées : je les trouve plus belles ‘’après’’ qu’ ’’avant’’. Objectivement plus belles !
Mounia de New York
I am so happy to show it to everybody;

 

I am so happy to have such a Mounia in my readership !

 

Yvon de Montréal

 

La Dame Zee doit être très persuasive et convaincante pour que vous vous soumettiez ainsi, mais merci à elle, ce sera notre bonheur à tous.

Oh oui, et vous ne croyez pas si bien dire !

Pussycat d’Angoulême
Ce n’est pas moi qui aurais la chance de tomber sur un mec comme toi, Mo. Mais je te jure que si je t’attrappe !…

 

Tomber ? Mais vous me véxer, l’on ne tombe pas sur moi !

Colombe de Six Fours en France
Royal ! Comme s’il déclamait des poèmes du haut d’une tour face à la mer ! J’ai pris beaucoup de plaisir, félicitations, chapeau bas, quel talent !
Pourriez-vous joindre à votre mot des chevillères de contention ? Les miennes enflent, enflent … Mais çà va, je supporte stoïquement !

Mehdi de Casablanca
Bravo pour ce résultat trés sympa. Si tu veux que je sois un assidu il va falloir rajouter une rubrique  »sports », et trés vite.
Ben mon grand, il semble que tu n’as bien compris la règle ! Viens la tenir toi-même, la rubrique ‘’Sports’’ !

Faouzia de Rabat
Super-blog mais allège un peu les textes !
Oui Faouzia, t’as raison et je vais le faire !

Ali de Rabat
Ce voyage vaut assurément le coup : authenticité et justesse … So, let’s go on !
Tu as bien dit ‘’’let’s go’’’, alors, à ton clavier !

Saïd de Casa
Ton blog est vraiment sympa. Heureusement qu’il s’est trouvé des personnes assez intelligentes pour obtenir de toi que tu le crées.
Je crois bien que je vais leur suggérer de ‘’te prendre en main’’ … Merci, Saïd.

Maruca de San Lorenzo de El Escorial (Madrid)
Ay Mosalyo que te quiero ! Impresionante… Tu cultura, tu delicadeza, tus palabras y …tu … tu-mismo …
¡ Ay Maruca mi fuego, me das unas ganas de bailar que no te digo


Gianni de Gênes

Auguri, Mo, auguri. Si je parle un jour le français comme toi, je serai fier… et tu y seras pour quelque chose… Auguri, Bello !

Je te reconnais vieux pirate gênois ! Ma tou lé parle très bien, lé français, et ton accent, c’est ouné sédouction dé plous !

(Divers : les 21 coups de canon – premiers messages de voeux reçus)
Abdelatif d’Azemmour, Albane de Nice, Asmahane d’Oran, Eduardo de Faro, Emma de Montréal, Ezeddine de Paris, Farida de Tanger, Françoise de Toronto, Jean-Claude d’Anthony, Jean-Mi d’Estepona, Jihane de Gand, Khalil d’Orlando, Kurt de Bâle, Maria Pia de Menton, Mohamed de Casablanca, Rachida de Bonn, Ronald de Gibraltar, Reda de Valenciennes, Sergio de Mestre, Sifeddine de Casablanca, Claude de Montréal …

Bravo… etc .

A vous toutes et tous, je ne dirai que 7 mots : Choukrane, Merci, Gracias, Grazzie, Thank You, Obrigado, Danke .

Gaétane de Montpellier
Cette nuit, j’ai couru une course folle sur un poulain de vif-argent dans les prés de l’humour, des mots magiques, du jeu de l’esprit, et c’est grâce à vous, MO. A genoux, de grâce, encore et encore

Gaétane connait Llorca ! Elle est adorable ! Essayez de trouver le poème auquel elle fait allusion, lu par Jean Villar … C’est divin…

Mounir de Marrakech
Mais sincèrement, d’où est-ce que vous sortez, vous ? Bravo !

Ben je l’ai dit : de Aïn Sbit, dans les Aït Sadden, au Maroc.

Issam d’Azrou
Et enfin le blog que tout le monde attendait … !

Veux-tu bien en être le correspondant dans les magnifiques cédraies de ton grandiose Moyen Atlas ?

Jean-Chris de Valence
Vous ne pourriez-pas mettre un lien permanent vers un bon dico ? Je parle sérieusement ! En tout cas, longue vie à Mosalyo, c’est tout simplement splendide.
Laissez-moi vous offrir ce savoureux clin d’œil de Hazrat Ali, le célèbre Imam du Vième siècle : ‘’Celui qui fait ton éloge t’assassine’’… Ceci étant dit, promis, Jean-Chris, je vais mettre un lien permanent vers un bon dico

Sophie de Paris
Un nouveau blog …qui n’en est pas tout à fait un … Riche, très riche ce blog, il faudra que j’y revienne. Je commencerai certainement ma prochaine balade par l’Atlas…
Les Atalantes vous attendent déjà, Princesse. Ils vous accueilleront avec plaisir, lait et dattes !

… à suivre …

Nota : Pour prendre la parole ici, il faut envoyer un mail ou déposer un message. Cette disposition un peu méfiante sera maintenue un certain temps, le temps suffisant pour mettre au point un système de laisser-passer convivial et non contraignant.

 

 

 

Publicités