Conciles

De Nicée, de Trente, de Constance, d’Ephèse, de Moscou, de Pierre, du Vatican, de Tolède, de Chalcédoine ou …  »Féérique » … , un concile est toujours une réunion importante de gens importants invités à statuer sur des questions importantes … Zoom sur deux d’entre eux !

1° – Le Concile de Latran (1215)

Le V° Concile de Latran, au XVI siècle, a ‘‘accepté’’ l’imprimerie comme un don du Ciel, mais soumis, sous peine d’excommunication, la parution de tout texte imprimé à l’autorité ecclésiastique. Ce régime de censure a eu pour conséquence la création de l’Index ou liste noire des ouvrages interdits : d’où l’expression ‘’mettre à l’index’’, interdire, suspendre.

2° – Le Concile des Latrines (2007)

sommet1.jpg

Un Sommet Mondial des Toilettes s’est tenu en août 2007 à Dehli, la capitale de l’Inde. Il a réuni plus de 40 pays participants.

Le sommet a duré 4 jours au cours desquels ont été examinées les solutions et les technologies à adopter pour fournir les aisances minimales à plus de la moitié des habitants de notre planète.

Selon les estimations, 2 sur les 6 milliards d’êtres humains à travers le monde ne disposent pas d’accès à des toilettes à l’hygiène acceptable.

Dans la seule Inde, 700 millions de personnes n’ont pas accès à des toilettes équipées de système d’évacuation des déchets…

toilet-2.jpg
Non, ce n’est guère une plaisanterie, la WOT est bien une institution spécialisée de l’ONU
Homo sum, et humani nihil a me alienum puto*
Terence

« Aller à la selle est aussi important que n’importe quelle autre action humaine, » a d’ailleurs justement affirmé Bindeshwar Pathak de Sulabh International, une ONG qui s’est fixé pour tâche la promotion de l’utilisation de toilettes bon marché en Inde et organisatrice de ce sommet mondial.

« Ce sont surtout les pays asiatiques, africains et latino-américains qui manquent d’installations sanitaires de base. Et c’est cela que nous allons discuter au cours de ce sommet », a précisé cette haute personnalité. Ainsi, nul besoin de désigner une fois encore  »Les damnés de la terre« , les maillons maudits de la chaîne alimentaire : difficultés d’ingestion et difficultés de déjection !

Un spectacle familier à tous les voyageurs en Inde.

Tôt le matin, de nombreux villageois indiens vont vers la voie ferrée la plus proche, baissent leurs pantalons et se soulagent en regardant passer le train !

D’autres utilisent leurs champs, d’autres les bois avoisinants ou tout autre espace ouvert.

Les femmes sont particulièrement pénalisées par cet état de choses – comme toujours : Elles doivent se lever encore plus tôt que les hommes, en pleine nuit pour protéger leur intimité, mais ce faisant, elle s’exposent aux maladies et aux agressions sexuelles.

Les Nations Unies pensent changer complètement cette situation vers 2025.

Hélas, le problème est que les systèmes occidentaux de collecte et évacuation des déchets humains sont très onéreux.

Heureusement, il existe des alternatives.

Anita Jha, vice-présidente de Sulabh International plante son clou en expliquant, « Nous avons différents modèles de toilettes traditionnelles en Inde. Leurs prix se situent entre 18 et 75 $ pièce et elles utilisent très peu d’eau, ce qui n’est pas négligeable dans les pays ou l’eau est rare’’…

Selon les organisateurs qui s’en sont félicités, le sommet a largement tenu ses promesses et fourni de bonnes pistes de progrès en la … matière …

Le monde avance donc, rassurons-nous, même si nous sommes encore loin d’offrir à Malpomène et Polymnie une nouvelle soeur, Chézonomie …

PS :

* Traduction : Je suis un homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger…

– Chez nous : Comment refermer ce dossier capital sans vous faire partager la vigoureuse dissuasion de ce propriétaire qui interdit d’uriner sur son terrain et déclare mot à mot :

concile-4.jpg
 »Il est interdit d’uriner (ici) et celui qui urine, ben c’est un âne »!

– Cette admonestation paternaliste et bon enfant prête à rire, certes, mais n’est rien comparée à l’anathématisation contenue dans de courts poèmes que composaient les propriétaires de la Rome Antique pour dissuader les déjecteurs de tous poils de venir corrompre les abords de leurs belles demeures. Imagination, menace et versification rigoureuse brodaient richement autour de la menace centrale qui est l’expression suivante et dans laquelle CAVE MALUM, pourrait être traduit par : – Crains le pire, – Tu vas avoir des problèmes, – Il va t’en cuire etc … L’expression, la voici :

CACATOR, CAVE MALUM

Comment parler de cette problématique sans parler de l’Empereur plébéien Romain Vespasien qui régna durant 10 ans au premier siècle de l’Ere Chrétienne ? Contrairement à ce que l’on nous a appris à l’école, il n’a jamais été l’inventeur des toilettes publiques, nommées  »vespasiennes », mais par contre, dans le cadre de la grande réorganisation de l’Empire à laquelle il procéda, il eut l’idée d’instaurer un impôt sur la collecte des … déjections, une espèce de taxe d’édilité … Mais il devait avoir un rapport curieux avec le sujet car c’est lui qui aurait dit cette phrase que tous les habitants de la terre connaissent et répètent depuis:

PECUNIA NON OLET

L’argent n’a pas d’odeur

Bon, je pense qu’il est temps de prendre le large (s’élargir est la redoutable image -polie- utilisée par les Arabes pour dire  »se soulager »). Je ne me retirerai pas sans partager avec vous cette photographie des plus belles toilettes du monde qui allient écologie, santé, plein air et poésie !

Wagnériennes !

toilet.jpg

Publicités