Géronte a mon âge ?

La vieillesse qui est une déchéance pour les êtres ordinaires est,
pour les hommes de génie, une apothéose.

Anatole France

serenade.jpg
Avec l’âge, l’art et la vie ne font qu’un.

Georges Braque

Le Journal of the International Neuropsychological Society rapporte que des chercheurs ‘’américains’’ – qui trouverait des crédits pour faire de telles recherches à part eux ? – ont démontré que le sens de l’humour diminue considérablement avec l’âge. De cela, je n’ai aucune crainte quant à moi, car

Je ne serai jamais vieux.Pour moi, être âgé c’est avoir quinze ans de plus que moi.

Bernard Baruch

Je pense qu’il s’agit là d’un nouveau coup de la fausse science et d’une interprétation abusive et provocatrice d’observations que je ne mets même pas en doute. J’ai pour ma part observé chez les gens d’âge mûr, moins d’éclats de rire, mais bien plus d’esprit. Je crois donc plutôt que ces chercheurs ont été aveuglés par cette cruauté des sociétés occidentales – heureusement, pas encore la nôtre ou la personne la plus âgée reste toujours le maître vénéré de la maison – qui somment leurs vieux de livrer leurs avoirs et de cesser d’être : ‘’la bourse et la vie !’’ leur ordonne-t-elle, cruellement. C’est un peu la mondialisation de la solution esquimau (1). Ces sociétés, matérialistes jusqu’à la caricature, n’hésitent pas à presser les vieux comme des citrons pour en exprimer les dernières gouttes de jus avant d’en pousser du bout du pied les vieilles peaux vers ces gentilles colonies de vacances que sont les maisons de retraite. Merci fifille, merci fiston… Or,

L’argent, pour les personnes âgées, c’est tout le contraire des maladies : on ne veut en parler à personne.

Lao She

Pire que cela, il est mal vu, un peu partout dans le monde, qu’un vieux et encore plus une vieille, rient aux éclats. Tout au plus, admet-on qu’ils aient ‘’de petits yeux malicieux’’ quand on les aime bien,  »un rire sardonique » quand on se méfie d’eux et un  »ricanement salace » quand on ne les aime guère, mais se payer une bonne tranche de rigolade, toute simple, que tchi, nuts, nada ! C’est injuste, et j’avertis que cela ne va pas manquer de renforcer cette tendance à la révision testamentaire de dernière minute en faveur de jeunes personnes aux physiques avantageux et bien aimables et qui, elles, ne sont pas bégueules avec les testarices et testateurs fortunés ! Oui, oui, vous avez parfaitement compris ce que je veux dire :

L’âge ne vous protège pas des dangers de l’amour. Mais l’amour, dans une certaine mesure, vous protège des dangers de l’âge.

Jeanne Moreau

Compris ? Mais revenons à nos chercheurs yankees. En quoi a consisté leur étude ? Ils ont demandé à 40 jeunes – étudiants, et 40 vieux – 65 ans et plus, de trouver les bonnes chutes à des blagues. Ben … leurs conclusions sont claires : ‘’le sens de l’humour évolue beaucoup avec l’âge. Certaines personnes, en vieillissant, ne voient plus ce qui est supposé être drôle’’. Ouh la la … quelle désillusion ! Quoique, en fait, ce soit une question de point de vue. Dans le désordre de cette chronique, nous avons oublié de poser la question qui fâche mais basique : A partir de quel âge est-on vieux ? J’ai bien une première réponse, mais sa superbe insolence conviendra-t-elle à tous ? Peut me chaut ! Voici celle que je fais à la seule moitié de l’humanité qui m’intéresse vraiment et s’intéresse à moi :

Mon âge ? Cela dépend, Madame, de vos intentions.

Alfred Capus

J’ai une autre réponse, tout ce qu’il y a de scientifique celle-là, qui va vous faire choir lourdement l’arrière-train par terre : La vieillesse neurologique chez l’être humain commence à … dites voir ? – 20 ans ? – 30 ans d’après vous ? Non, Madame, non Monsieur, un être humain commence à vieillir et perdre ses neurones à … 5 ans ! Je jure n’avoir oublié aucun zéro ! Vous comprenez mieux pourquoi le génie se manifeste à 4 ans ou jamais ? J’espère que cette douloureuse révélation vous fera considérer dorénavant différemment les enfants de cet âge-là!

 

mozart.jpg

 

 

Mozart, à l’âge de la sénescence neurologique : 5 ans.

 

 

Le rythme de perte de neurones est plus ou moins rapide chez les différents individus, et ce phénomène précoce explique pourquoi certains réussissent l’exploit d’être vieux très jeunes ! Mais nous nous égarons, revenons à notre sujet. Un très sérieux commentateur d’expliquer : ‘’Comprendre une blague revient la plupart du temps à décrypter un système d’incongruités. Cela fait appel tout à la fois à notre faculté de raisonnement abstrait, à notre mémoire à court terme et à une certaine forme de flexibilité cognitive. Or, en vieillissant, ces capacités s’érodent’’. Je m’inscris à nouveau en faux et rectifie : elles ne s’érodent guère, elles changent et je ne vois vraiment pas là le moindre mystère : chaque âge a une sensibilité différente et ce qui amuse l’un barbe l’autre, c’est tout …

D’âge en âge on ne fait que changer de folie.

Pierre Claude Nivelle de La Chaussée, Auteur français du XVII eme

Mais ce commentateur précise tout de même qu’il ne faut ‘’pas traduire brutalement : plus on est vieux, plus on est bête, et en plus on perd tout sens de la rigolade. D’abord parce que beaucoup de jeunes ont moins d’humour que certains de leurs aînés. Ensuite parce que les mécanismes cognitifs intervenant dans la compréhension d’une blague sont encore très mal connus’’…

muppet-show.jpg

Les inénarrables  »vieux » des Muppet Show seraient donc sans humour ?

Ils ont l’air ici de se demander qui est l’auteur de pareille ânerie.

 

Quant à moi, je suis fort rassuré par le discours ci-dessus car s’il est vrai que certaines de mes chansons préférées passent dans l’ascenseur (2), je suis partant pour toutes les rigolades autres que vulgaires ! Oui, je suis partant pour l’humour, l’histoire drôle, la comédie, la bouffonnerie, la clownerie, la gauloiserie, le trait d’esprit, le second degré, le troisième et le dixième, l’allusion, la vanne, le canular, la blague, la dernière, la brève, ennoukta, la joke, la barzeletta, el chiste, a piada, tout, tout, tout, je prends tout ! Le grand garçon que je suis a compris que l’humour est culturel et varie d’une époque à l’autre, d’un pays à l’autre et que chercher à le comprendre, c’est aussi entrer dans cette culture, se l’approprier, en parler la langue et y penser. C’est une preuve de bon transit intestinal, d’ouverture d’esprit, de générosité et peut-être plus que cela encore.

 

Je suis sûr que vous allez à nouveau me demander mon âge, petites coquines et petits coquins. Et bien je sors mon ‘’joker’’ (3) et demande à mon ami Alphonse de vous répondre à ma place :

Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps.

Alphonse Allais

mo’

(1) La solution esquimau : http://www.zulma.fr/livre-la-solution-esquimau-443.htm

(2) Tu parles ! Elles ne passent même pas à l’antenne, a fortiori dans les ascenseurs : pas de public !…

(3) Oui, bon, je fais mon modeste mais enfin, faut pas exagérer non plus, pas besoin de datation au carbone 14 pour déterminer ma date de naissance, d’accord ?

Publicités