athmosphere

mexico

La pollution atmosphérique provient des modifications de la composition chimique de l’air générées soit par la Nature, soit directement ou indirectement par les activités humaines. Cette pollution se manifeste soit dans notre environnement immédiat soit  à l’échelle de la planète.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_de_l’air

 

Les polluants atmosphériques sont des substances qui, lorsqu’elles sont présentes dans l’air en quantité suffisante, peuvent mettre en danger la santé de l’homme comme toute matière vivante, ou causer des dommages aux matériaux.

 

Quelques sources de pollution atmosphérique

choc-meteorite

volcan

haboob

Une gigantesque tempête de sable va  »passer au papier de verre » tout ce qu’elle rencontre.

foret

seattle

‘’La terre n’appartient pas à l’homme, c’est l’homme qui appartient à la terre’’

Nous le savons : toutes choses sont liées comme par le sang qui unit une même famille. Toutes choses sont liées. Tout ce qui arrive à la terre arrive au fils de la terre. L’homme n’a pas tissé la toile de la vie. Il n’est qu’un fil du tissu. Tout ce qu’il fait à la toile, il le fait à lui-même.’’

deforestation

industrialisation

bhopal1

A Bhopal, en Inde, a eu lieu la plus grande catastrophe industrielle de l’histoire, en 1984. Une usine de pesticides a explosé, tuant instantanément entre 15 et 30.000 personnes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Bhopal

 

sitting-bull

« Assez étrangement, ils (les Visages Pâles, les hommes blancs) ont dans l’idée de cultiver le sol et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour leur propre usage et se barricadent contre leurs voisins ; ils la défigurent avec leurs constructions et leurs ordures. Cette nation est pareille à un torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. Nous ne pouvons vivre côte à côte. »

arme-nucleaire1

La ville d’Hiroshima, quelques heures après le bombardement.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardements_atomiques_d’Hiroshima_et_Nagasaki

napalm1

Enfant grièvement brûlée, s’échappant de son village bombardé au napalm.

Photo de Phan Thi Kim Phuc

 

taganta-mani

Nous voyons la main du Grand Esprit dans presque tout.

Le soleil, la lune, les arbres, le vent et les montagnes.

Parfois, nous l’approchions par leur intermédiaire.

Etait-ce si mal ?

pollution-auto

masque-urbain

papoose2

Grands Sachems, Nobles Chefs, vos paroles sont fortes et justes ! Que n’avons-nous copié votre façon d’apprendre et de comprendre et que n’avons-nous appris le secret de votre évidente sagesse !

 

Faut-il juger la grandeur des civilisations à l’aune des reliefs qu’elles laissent derrière elles ? La civilisation Amérindienne, votre civilisation, n’a pas laissé grand chose et sa disparition alimente le folklore plus que l’histoire. Il faut lui savoir gré d’avoir agi ainsi et d’avoir laissé derrière elle, pour peu de temps hélas, le monde aussi propre qu’elle l’a trouvé en arrivant. Sinon, jamais nous n’aurions connu les allures de vitraux de ces fabuleux paysages du Yukon, du Montana ou du Delaware !

 

 

Mais vous, ses plus illustres servants avez beaucoup « parlé » avant de vous taire, définitivement vaincus par l’incitation à la dégénérescence, et ce que vous avez eu le temps de dire est bouleversant d’émotion et d’intelligence !


Le Peuple Amérindien n’a bâti ni monuments grandioses, ni pyramides pharaoniques ou aztèques, ni temples fabuleux, mais il a montré à tous les peuples qui l’ont approché, la juste place de l’homme au sein d’une nature que lui, ce Noble Peuple, respectait, aimait, chantait et vivait.

 

Votre Peuple n’a jamais cherché à accumuler des richesses et un bien-être illusoire, stupide, éphémère et apocalyptique, qui l’aurait conduit, comme on peut déjà le voir ailleurs, à préparer pour notre monde un avenir de mouroir, ou vont déambuler ses habitants, cent ou cent cinquante années durant, s’effritant peu à peu sous l’effet de la pollution, des maladies, de la surpopulation, de la soumission à l’absurde et à l’inutile et de l’empêchement au droit le plus élémentaire de la création : le droit de vivre et mourir en humains intègres.  

 

Vous, Nobles Amérindiens, vous étiez forgé une âme forte, rendant évidente une possible harmonie de l’homme et du monde, sans trop prendre au sérieux notre bref passage sur la Planète Terre.

 

Hugh !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mo’

Publicités