africaines

Quel talentueux naturaliste a dessiné ces lianes animales, enfants d’Afrique, ‘’Négresses à Plateaux’’, fantasmes absolus ?

femme zouloue

Femme Zouloue, née du ciel et de la couleur, fleur au sourire éclatant, papillon jamais loin de son kraal, ton amant inconséquent s’en est allé, ignorant le souffle de Chaka  

Femme YADIMBA

Yadimba splendide, je lis ton malheur d’être si belle et ta pudeur embarrassée m’interpelle… Ce regard triste,  velours noir jeté à terre, est un tapis de roses sous les pas d’une reine

Femme Mursi 1

 femme mursi 2

 femme mursi 3

Belles MURSIS masquées pour lire le ciel et la terre, vous  écrasez en splendeur vos rivales du Nil Blanc mirifique, de l’Ethiopie magique, et de toute l’Afrique. Vos plateaux sont autant de pièges et qui ne sait qu’on y meurt de plaisir ?

 femme Léboue

Rayonnante Léboue, Princesse du Sénégal, enfant de la côte qui garde le feu alors que ton homme est en mer, tu es toi-même un soleil

 femme nouba

Nouba fière et méprisante, sublime beauté, tu ne reconnais de force et de beauté que celles de ta race, et de monde que celui de tes collines sacrées

 femme targuie

Femme Targuie, sûre et fière de ta grande beauté, est-il venu à toi ? T’a-t-il pressé les mains en silence au dessus de ta couche ? Ce regard baissé te ressemble si peu, toi, la fille du voyage et de la liberté, du sable et de sa tempête

Femme ZAYANIYA

Noble fille des Aït Yaaza, ton regard craintif semble ne pas pouvoir oublier ton bel amour empêché. Sais-tu que dire aux comices d’Agdoud n’Oulmghani ?

 Femme MAGHREBINE

Ô Maghrébine au regard infini scrutant l’horizon tout là-bas, l’oiseau bleu a tiré de l’aile, et tu pleures des amours dérobées par la fin du voyage contrarié

 statuette noire

Parler de la femme africaine, expliquer sa sensualité, sa réalité et son incroyable beauté est un acte de courage pour qui a lu Léopold S. Senghor. Je me contenterai donc, pour ma part,  de vous livrer un sésame pour accéder à son monde fantastique duquel vous ressortirez peut-être indemnes, mais en tout cas conquis, amoureux et même soumis…  

 http://www.canalacademie.com/La-Femme-dans-l-oeuvre-de-Senghor.html

mo’

Publicités