Dans les racks

http://www.youtube.com/watch?v=HhHB4vo4iFI

Adulée par le public durant l’entre-deux-guerres, elle chante des mélodrames avec un art consommé de la mise en scène et de l’éclairage : le projecteur qui suit et la lumière  qui se déplace, le fourreau noir de Gréco, c’est elle l’inventeur. Jacques Brel a démarré sur scène en ‘’vedette américaine’’ (première partie) d’un de ses tours de chant. J’aime ce coté mélodramatique qui sied si bien à cette époque insouciante et qui allait néanmoins accoucher d’une des plus grandes tragédies de l’histoire de l’humanité.

Charles Trenet

http://www.youtube.com/watch?v=fd_nopTFuZA

Souvent considéré comme le plus grand chanteur populaire de France, auteur de plus de 1000 chansons, Monsieur Charles Trenet est surtout le grandiose auteur-compositeur et interprète de ‘’La Mer’’, la meilleure chanson, dit-on, du répertoire français. Elle a été reprise plus de 400 fois par tout chanteur français en quête de reconnaissance. C’est de l’excellente ouvrage, simple, lumineuse et musicale, un chef d’œuvre, un étalon de la chanson de variété!

Mouloudji

http://www.youtube.com/watch?v=cl51kWcsOwo

Kabyle par son père et Français par sa mère, Mouloudji est élevé dans le milieu  ouvrier, libertaire, coopératif, ajiste (client des auberges de jeunesse) et anarcho-syndicaliste … Il fréquente la plus belle école dont puisse se vanter la chanson française : celle des cabarets de l’après-guerre d’où sont issus les meilleurs artistes de ce pays. Il possédait une voix de velours mais ne fut jamais apprécié à sa juste valeur, malgré son acharnement et son intransigeance dans le choix des chansons qu’il interprèta. ’’Un jour, tu verras’’ a été écrite par lui et mise en musique par Georges Van Parys, l’un des plus grands musiciens de l’époque. Elle a été interprétée également par Jacqueline François, Claude Nougaro, Michel Delpech Daniel Guichard, Michèle Torr et Jacques Dutronc. C’est tout un monde que j’y retrouve à chaque écoute,  un chromo de l’amour gavroche, simple, naïf bien sur, mais si vrai et si poétique…

Boris VIAN

http://www.youtube.com/watch?v=gjndTXyk3mw

Le ‘’transcendant satrape’’, doué de tous les dons intellectuels (ingénieur de Centrale à la base), artistiques, musicaux et littéraires, a eu une vie pleine et écrit de très belles choses. C’est l’archétype de l’artiste ‘’rive-gauche’’ de l’époque, comme ses amis, Sartre, de Beauvoir, Mouloudji, Queneau, Juliette Gréco, et … Miles Davis avec lequel il partage un amour fou pour le jazz. Il est, lui aussi trompettiste et le doux Henri Salvador dit de lui : ’’Il était un amoureux du jazz, ne vivait que pour le jazz, n’entendait, ne s’exprimait qu’en jazz’’. La chanson présente, ‘’le déserteur’’ est ici chantée par Vian lui-même mais c’est la version Mouloudji qui fait sa renommée. Tour à tour interdite puis encensée, elle devint même l’hymne de toute la jeunesse des early sixties. L’avis d’un Jean Ferrat à propos de cette chanson …

Tu vois rien n’a vraiment changé
Depuis que tu nous as quitté
Les cons n’arrêtent pas de voler
Les autres de les regarder
Si l’autre jour on a bien ri
Il paraît que  » Le déserteur  »
Est un des grands succès de l’heure
Quand c’est chanté par Anthony
Pauvre Boris

Une pensée élégante, autre que mesquine, une conscience aigüe, une morale tatillonne, le jazz l C’est assurément ma tasse de thé …

Edith PIAFhttp://www.youtube.com/watch?v=rKgcKYTStMc

Qui, ici, sait qu’Edith PIAF était la petite fille d’une Berbère Marocaine du nom d’Emma Saïd Ben Mohammed ? Il est, semble-t-il, malaisé de dire que la plus grande chanteuse française de tous les temps est à moitié … d’origine ‘’exotique’’ … alors même que l’on dit sans trop de gêne qu’elle eut une enfance épouvantable et qu’elle grandit dans les bordels et le caniveau ?

Cette môme PIAF, sa voix déchirante et sa vie déchirée me rappellent ce que disait Chateaubriand, dans le Chapitre V du Génie du christianisme, chapitre intitulé ’’Chant des Oiseaux’’ : ’’ il y a sans doute quelque harmonie cachée dans le malheur, car tous les infortunés sont enclins au chant.  … Des oiseleurs, par un raffinement barbare, crèvent les yeux à un rossignol, sa voix n’en devient que plus harmonieuse.’’ J’ai l’impression que dans le cas de PIAF, la vie a été cet ’’oiseleur barbare’’.

Illustration en creux, la Vie en Rose, n’a jamais été chantée par personne aussi bien que par Piaf qui en est l’auteur officiel, ce que personnellement je ne crois en aucune manière ! Ecoutez, c’est … géant !

Giani Espositohttp://www.youtube.com/watch?v=SdY_Azbxp0o

Giani Esposito était vraiment à part dans le milieu artistique. Ecrivain, chanteur, peintre, musicien, acteur de théâtre et de cinéma, sa vie fut brève mais intense. Ses chansons n’attiraient pas les foules, car difficiles à aborder, souvent imprégnées d’un mysticisme pan-religieux où se croisent les divinités des quatre coins du monde.

En voici un exemple. Giani Esposito est interrogé à la radio par Jacques Chancel dans sa célèbre émission ‘’radioscopie’’.

J.C. : Giani Esposito, à l’intérieur de la pochette de votre prochain disque, vous avez fait inscrire cette phrase assez extraordinaire : « Quand le cœur pleure sur ce qu’il a perdu, l’esprit rit sur ce qu’il a trouvé. »
G.E. : Oui, c’est un aphorisme soufi.
J.C. : Vous l’expliquez de quelle manière ?
G.E. : Je l’explique un peu comme on pourrait expliquer la phrase de Jésus :
 » Si vous ne mourrez pas, vous ne vivrez pas.  » C’est vraiment notre croix, c’est ce balancement qu’il y a entre la vie de l’ego et la vie du moi supérieur. Alors, effectivement, quand l’ego pleure, l’esprit se libère.

Du nanan …

Jacques Brelhttp://www.youtube.com/watch?v=zfqgFoIdeUE

Jaques Brel venait de quitter Suzanne Gabriello, une compagne qui l’a beaucoup aidé professionnellement, fille d’un acteur très connu (Gabriello), et curieusement, cela lui inspira ‘’cette chanson qui est l’une des chansons les plus célèbres du monde’’. Mais du peu que je sache de la vie en général et de la psychologie féminine, en particulier, un homme qui promet à une femme d’être l’ombre de son ombre, l’ombre de son chien… le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas sûr d’être maintenu dans son statut de Roi de Cœur !… Or, l’explication existe, la voici de l’aveu du Grand Jacques lui-même : ’’ce n’est pas une chanson d’amour mais une chanson sur la lâcheté des hommes.’’  Ouf, alors si c’est un pastiche ‘’second degré’’, je prends !

J’ajoute un lien ci-dessous qui vous présente  253 versions de Ne me quitte pas par 104 artistes

http://www.musicme.com/Ne-me-quitte-pas-t5279.html

Georges Brassenshttp://www.youtube.com/watch?v=gznDOMKeWkA

Du colossal Georges Brassens, chanté par plus de 1000 artistes du monde entier, traduit en 20 langues dont le berbère, je possède évidemment tous les disques, toutes les chansons et je me sens fort à l’aise pour en proposer plusieurs thèses ! J’ai néanmoins choisi de vous présenter – pardon, de vous rappeler- ce sourire grognon et malicieux de psychosociologue libertaire, d’anticonformiste désabusé.

Je suis particulièrement sensible à l’élégance naturelle de son âme : durant la guerre il est obligé de se cacher en un lieu ou l’on se lave à l’eau froide, sans tout-à-l’égout, sans gaz ni électricité, donc sans radio. Dans ce ‘’huis-clos’’ il vivra durant 22 ans une ascèse consistant à se lever à cinq heures du matin et à se coucher avec le soleil, à écrire, à chanter en s’accompagnant d’un vieux banjo. Tout autre aurait, tout au mieux, trouvé là l’inspiration pour quelque jérémiade sur papier glacé. Et lui, il en a dit cette phrase que je ne renierai certainement pas quant à moi :’’J’y étais bien, et j’ai gardé, depuis, un sens de l’inconfort tout à fait exceptionnel.’’

Serge Gainsbourghttp://www.youtube.com/watch?v=b2CgAQKaFRs

Non, Gainsbourg est loin de n’être que le paillasse intello-provocateur  chéri des médias qu’il est devenu à la fin de sa vie, en pied de nez à ce succès qui l’a fui si longtemps et si injustement. ’’J’ai placé mon univers de la chanson dans une sphère de luxe et de névrose’’.

J’ai séjourné avec lui à l’Hôtel d’Anfa de Casablanca (non, tout de même pas pendant la conférence qui décida d’exiger la reddition sans condition des puissances de l’Axe, puisque ni lui ni moi n’étions encore nés…  CElà se passa bien plus tard… Il y était avec sa petite famille (de l’époque), et c’était en fait le plus délicieux des papas, le plus prévenant des maris, le plus courtois des commensaux et le plus drôle des convives. Durant ces quelques jours, nous avions parlé de tout et de rien, de poésie et de chansons surtout et il était tout surpris que j’eus connu ses tout premiers disques et particulièrement ses évocations poétiques, telles le ’’Rock de Nerval’’, ’’le Sonnet d’Arvers’’, ’’la Chanson de Prévert’’ ou encore ’’Baudelaire’’…

Ici, je propose la ’’Chanson de Prévert’’ qui n’est pas la plus spectaculaire mais l’une des plus révélatrices des multiples talents de parolier, de musicien, d’interprète de cet homme intelligent et profond, dévoyé par son immense succès médiatico-commercial…

Anne Sylvestrehttp://www.youtube.com/watch?v=qd8ol12XxGY

Alors là, je suis tranquille que pas même 5% d’entre vous connaissent Anne Sylvestre, admirée par Brassens, nommée quant à elle ’’Brassens en jupons’’. Elle a une jolie plume, une culture et une pédagogie rares, une assurance d’institutrice IVème République surdouée. Ce n’est pas une trouvaille personnelle. On me l’a apprise, on m’a imposé d’apprendre ses textes par cœur et l’on m’a convaincu de l’aimer.

Maintenant, elle est devenue une familière, riche de 50 années de chansons de qualité, pour les enfants et les adultes, bref, pour les jeunes de 5 à 100 ans. Rendez donc visite à cette grande dame sur son site personnel dont voici l’adresse : http://www.annesylvestre.com/index.htm

Claude Nougarohttp://www.youtube.com/watch?v=ixnOV7vsLmc

Encore une fleur rare éclose dans le terreau exceptionnel du Boul Mich dans le Paris d’après guerre. Un ’’Jongleur de mots, un cracheur de swing’’, un fou de jazz qui va chercher à travers mondes les rythmes et les sons qui lui permettront de continuer son plaidoyer pour la vie, pour la musique et pour la lumière, ses valeurs sacrées.

Nougaro est un combattant de l’espérance à la foi inébranlable.

Un jour, un jour c’est sûr
Reviendra le jour pur
L’immense jour d’avant le Temps
Alors la femme et l’homme
Retrouverons la pomme
Sans la morsure dedans.

(Armé d’amour)

Inclassable ce toulousain si fier de sa Cité. Un homme du Sud, fou de mots, de syncopes, d’Afrique et d’humanité, il avait tout pour emporter mon adhésion dans ses sarabandes. Comme illustration, j’ai choisi la chanson qui pour moi le représente le mieux. Elle est très ancienne (1962), très belle et donne une idée de son génie poétique :

Sur l’écran noir de mes nuits blanches,
Moi je me fais du cinéma
Sans pognon et sans caméra,
Bardot peut partir en vacances:
Ma vedette, c’est toujours toi.

(Le Cinéma)

Voici l’adresse de son très bon site, intelligent et agréable à visiter : http://www.nougaro.com/

 Yves Montandhttp://www.youtube.com/watch?v=cOsVVeojMZs&feature=related

Travailleur infatigable, acteur doué, chanteur exceptionnel, séducteur impénitent Yves Montand a, de 1944 à sa mort, connu tous les succès, tous les honneurs et fréquenté Khrouchtchev, Sartre et Miller, aussi bien que les midinettes de proximité. De sa femme, Simone Signoret -qui fut l’une des meilleures actrices de son époque- à ses sympathies politiques (pour le Communisme) tout dans sa vie l’a poussé vers l’excellence et le dépassement de soi et c’est ainsi que ce fils d’ouvrier maçon du Sud misérable de l’Italie fasciste est arrivé à être une vedette internationale et un des très rares Français à y parvenir…

J’ai choisi la très classique chanson ‘’Les feuilles mortes’’ pour montrer justement son incroyable aisance malgré son jeune âge sur le document présenté. Je me rappelle qu’un de ses biographes a dit de lui que, ’’Bête de cinéma, capable de jouer de dos comme pouvaient le faire Raimu ou Jules Berry, il a réussi à placer sa forte personnalité et ses cassures dans toutes les enveloppes…’’ dans tous les personnages. De même pour la chanson, crooner, poète, artiste engagé, il brille dans tous les registres.

 Charles Aznavourhttp://www.youtube.com/watch?v=1OSJk-BhqcA&feature=related

60 ans de carrière
100 millions de disques vendues
17 giga-concerts
59 albums en français
12 albums en anglais
9 albums en espagnol
6 albums en Italien
5 Albums en allemand
59 films
15 Biographies

En France, Charles Aznavour est le plus grand chanteur de tous les temps. Au plan mondial, il est en compétition avec … Frank Sinatra

Je suis bien loin de crier au génie et franchement, l’écrasante majorité de ses chansons me laissent de marbre. Mais ce qui me désarme chez lui, c’est sa sincérité, surtout celle de ses premières chansons …  Ecoutez celle-ci, elle est plus aznavourienne que nature !

 Henri Salvadorhttp://www.youtube.com/watch?v=G6A770F25ik

Comment peut-il ne pas plaire, cet autre  grand séducteur ? Humoriste, imitateur hors-pair, excellent guitariste de jazz, chanteur à la voix exceptionnelle, ayant eu souvent pour musicien Michel Legrand et pour parolier Boris Vian, il a passé 70 ans de sa longue vie sur les planches et il est toujours revenu au pinacle de la gloire après un certain nombre d’éclipses. Jusqu’à son dernier souffle, il a chanté et enchanté. Ses chansons douces sont confondantes de beauté et de tendresse.

La chanson choisie, Syracuse, dont les paroles sont de  Bernard Dimey est un véritable cours magistral d’art de chanter. Malgré sa simplicité textuelle et mélodique, n’en restituent l’étrange douceur que les très grands. Ainsi, je ne résiste pas à l’envie de vous offrir également l’interprétation d’un autre grand, Yves Montand.

http://www.youtube.com/watch?v=0ZNnJvVJNmU

 Juliette Grécohttp://www.youtube.com/watch?v=MVU1fbzjcfk&feature=related

Une autre figure emblématique du Saint Germain des Prés de l’après-guerre. Elle est poétesse, chanteuse, découvreuse de talent, actrice, chef de bande et séductrice. A son palmarès, entre autres, le beau Miles Davis qui a fait un véritable carton parmi les beautés françaises, l’acteur Philippe Lemaire, le puissant producteur Hollywoodien Daryl Zanuck – qui, en cadeau de mariage, lui offrit un chèque signé … en blanc…-  Michel Piccoli, le ’’galant chauve’’ adulé par toutes les femmes de France et de Navarre entre 1960 et 1980 ….

Juliette, c’est comme une frangine à moi, vers laquelle je reviens lorsque je veux me retrouver : elle est élégante, vivante et charmante. Vous connaissez, bien sûr, la chanson ci-dessus. Admirez l’ambiance sensuelle créée par son fourreau noir, ses talons hauts, ses bas-couture et un long fume-cigare émettant des volutes bleutées de fumée de cigarette dans les tubes de lumière des sunlights … Vieux chnoque, j’ai la faiblesse de préférer cela aux salopettes en jean déchiré et coiffures ‘’au pétard’’ de ces temps.

Georges Moustakihttp://www.youtube.com/watch?v=QvFLBs9S8FY&feature=related

Judéo-arabo-gréco-turco-italo-français, Georges Moustaki est à lui tout seul un pan du monde méditerranéen. Il écrit pour les autres, en français, si bien ! Ses références professionnelles ? Peu de choses, jugez-en : Edith Piaf, Yves Montand, Barbara, Reggiani et … Georges Moustaki. Qui dit mieux ?

Cet éminent chercheur dédie sa vie à la recherche de certaines choses, certaines personnes, certain bonheur. Il a dit un jour à RFI : ’’J’ai eu une belle vie. J’ai écrit sur des choses qui m’intéressaient, j’ai rencontré les gens que je voulais rencontrer. Après, tout l’aspect industriel, professionnel, toutes les médailles, les distinctions, c’est juste un étonnement.’’  

Je m’en sens très proche pour ses multiples qualités artistiques et humaines, mais par-dessus tout pour sa stratégie de vie qui lui a fait adopter comme devise cette boutade, si profonde : ’’l’homme descend du songe’’…

Ma Solitude, ci-dessus, n’est pas la plus connue de ses chansons, mais elle est lourde de nostalgie, de mal du pays, de regret du passé et de peur de l’avenir.

Barbarahttp://www.youtube.com/watch?v=6rnR-mVYqAE

Intelligente, intéressante, profonde, sensible, artiste, généreuse, certainement ; mais lorsque je l’ai rencontrée, elle n’était certainement pas au mieux de sa forme. Ses premiers succès, sa gloire naissante et sa cour empressée lui étaient une garde rapprochée efficace et hermétique, militante mais je crois aussi limitante. Elle venait très souvent à Casablanca au milieu des sixties, pour des séjours privés, brefs et répétés, accueillie par la bande d’acteurs chanteurs et artistes, penseurs et … pensifs …  divers qui évoluaient  autour du Théâtre Municipal, de l’Ecole des Beaux Arts et autres lieux de l’éphémère movida fomentée par Lamalif  et d’autres.

Jean Ferrathttp://www.youtube.com/watch?v=GP5dfyHjKbw&feature=related

Le ‘’type bien’’ par excellence : Une plaie vive pour passé, des principes rigoureux pour morale, de la poésie pour espoir, un goût sûr pour le choix des textes à chanter et le refus de toute compromission commerciale. En sortant du Palais de la Monnaie, j’ai rencontré le doux Jean Ferrat dans un bar sur les quais à Paris, au sommet de sa gloire, par une froide journée de l’hiver parisien, en duffle-coat, l’air d’un Gaston Lagaffe intello. Mon salut chaleureux et naturel, fort éloigné du fana importun lui décrocha un doux sourire. Il m’offrit un chocolat chaud et une viennoiserie. Nous échangeâmes pendant une petite heure et il était étonné par ma connaissance de son œuvre… Puis, il prit congé en me confiant qu’il haïssait la ville et avait bien hâte de la quitter pour retrouver en Occitanie, son Ardèche chérie, tout là-bas, avant Vals-Les Bains, en allant vers Aubenas.

Voici notre gentleman-farmer dont je ne connais aucune mauvaise chanson. Là, il chante un très beau poème d’Aragon qu’il a mis en musique lui-même.

Je ne résiste pas à l’envie de vous faire écouter ce clin d’œil ’’second degré’’  consistant en l’interprétation très ’’class’’ par Jean Ferrat et Juliette Gréco de la chanson coquine intitulée : ’’Une femme honnête n’a pas de plaisir’’

http://www.youtube.com/watch?v=QLOjr-ijx5k

 Léo Ferréhttp ://www.youtube.com/watch ?v=VPZSsBfVlro&feature=related

Je me sentirais ridicule à vouloir présenter Leo Ferré en un paragraphe, ne fut-ce que parce que toute personne qui me connaît tant soit peu, connaît mon attachement à ce monument de la chanson française ! On me demande souvent çà et là d’en parler, de débrouiller une chanson, une interprétation. Alors je partage avec vous une des plus belles chansons qu’il ait écrite et vous conseille ensuite quelques sites sur lesquelles vous trouverez, si cela vous intéresse, beaucoup de choses sur ce géant.

Avec le Temps
Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
On oublie le visage et l’on oublie la voix
Le cœur, quand ça bat plus, c’est pas la peine d’aller
Chercher plus loin, faut laisser faire et c’est très bien
 
Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
 
L’autre qu’on adorait, qu’on cherchait sous la pluie
L’autre qu’on devinait au détour d’un regard
Entre les mots, entre les lignes et sous le fard
D’un serment maquillé qui s’en va faire sa nuit
 
Avec le temps tout s’évanouit
Avec le temps…
 
Avec le temps, va, tout s’en va
Même les plus chouettes souvenirs ça t’as une de ces gueules
A la galerie je farfouille dans les rayons de la mort
Le samedi soir quand la tendresse s’en va tout seule
 
Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
 
L’autre à qui l’on croyait pour un rhume, pour un rien
L’autre à qui l’on donnait du vent et des bijoux
Pour qui l’on eût vendu son âme pour quelques sous
Devant quoi l’on se traînait comme traînent les chiens
 
Avec le temps, va, tout va bien
Avec le temps…
 
Avec le temps, va, tout s’en va
On oublie les passions et l’on oublie les voix
Qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid
 
Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
 
Et l’on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l’on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l’on se sent tout seul peut-être mais peinard
Et l’on se sent floué par les années perdues
 
Alors vraiment
Avec le temps on n’aime plus.

http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9o_Ferr%C3%A9

http://www.leo-ferre.com/pagebaudelaire/

http://passageleoferre.free.fr/

 Serge Reggianihttp://www.youtube.com/watch?v=ky8rPSZsGB4&feature=PlayList&p=09D88354ADF7A522&playnext=1&playnext_from=PL&index=20

 Un autre rital passé en France poussé par la misère et l’arrivée du fascisme de l’Italie d’entre les deux guerres. Un autre anonyme bourré de tous les talents qui a su tirer le meilleur parti du chaudron originel de l’art au XXème siècle que fut le Paris de cette époque. Mais même si Serge Reggiani chante depuis toujours, le succès commercial et la notoriété n’arrivèrent qu’au milieu des sixties, aidé par … Barbara … qui l’encadra pour la sortie de son premier album regroupant les chansons de Boris Vian (1964) . Je peux même dire que Serge Reggiani, en tant qu’acteur, était un personnage triste, gris et genre ‘’rôle secondaire’’. Il n’avait en tout cas rien à voir avec l’aura qu’il acquit instantanément en tant que chanteur.

Beaucoup d’humanité, de délicatesse chez cet écorché vif, victime de la vie et de … lui-même. Allez sur son site officiel, une réussite graphique non étonnante puisqu’il était peut-être plus que tout, peintre ! Une belle illustration de cette humanité que la chanson ci-dessus…

________________________

Changeons de rack

________________________

J’ai honte de sembler mettre au second rang les artistes qui suivent. Ils ne le sont en aucune manière car ce classement n’a rien de qualitatif. Si je possède leurs disques, c’est qu’ils me plaisent, mais il faut toujours faire des choix et ce n’est jamais très simple, en matière d’art ! Alors pardon, je ferai mieux la prochaine fois ! Mais néanmoins, je vous les présente rapidement :

Lény Escudero me faisait sangloter de plaisir lorsque j’avais 20 ans, avec son romantisme si sincère ! A Malypense.    http://www.youtube.com/watch?v=4ckaU9eP7-Q

Jaques Dutronc,  le philosophe définissait l’opportunisme comme une idée politique après avoir éveillé Paris ! L’opportuniste. http ://www.youtube.com/watch ?v=gsuKEPQAI4Q&feature=related

Johnny Hallyday, colossal mais dont seules me plaisent dans son immense répertoire deux ou trois chansons, dont celle-ci : Que je t’aime http://www.youtube.com/watch?v=DTqBK9nu5vU

Francis Cabrel que je classe parmi les pionniers ayant assuré la relève des héros de la période mythique ! Je l’aime à mourir http ://www.youtube.com/watch ?v=mQFPcbvbSK8&feature=related

Dalida, l’égypto-italo-française, qui a lutté jusqu’à la mort pour faire accepter sa gouaille méditerranéenne et populaire avant d’être reconnue comme une artiste à part entière ! Je suis malade  http ://www.youtube.com/watch ?v=mB-keSNmvxo&feature=related

Julien Clerc, le merveilleux grand-père play-boy qui a dit aux femmes qu’il les aime de la plus belle manière possible ! Femmes, je vous aime. http ://www.youtube.com/watch ?v=oz_fK97ggwc

Colette Magny !  Lorsque par exemple j’aurai retrouvé  sa chanson ’’La Rose de Rilke’’, introuvable pour l’instant car personne n’a la gentillesse de me l’offrir…, je vous ferai écouter une très grande chanteuse. Hélas, la quasi-totalité de son répertoire, disponible, lui, est par trop partisan et pour rester poli, assez hermétique. Voici néanmoins un très joli sonnet de Louise Labé (1524 – 1566) : Baise m’encor. http ://www.deezer.com/en/#music/result/all/colette%20magny

Natacha Atlas chez Maître MO’ ? M’a demandé hier, étonné, un ‘’lecteur’’ par-dessus l’épaule. C’est simple mon cher, elle me fait frissonner et je ne m’en priverai pas, sous prétexte que vous l’avez classée dans je ne sais quelle peu reluisante catégorie… C’est un loukoum cette fille ! Mon amie la rose. http ://www.youtube.com/watch ?v=qtNnhXxHr7A

Bernard Lavilliers mérite également les plus grands égards. C’est un chevalier des temps modernes, lui, ses textes de révolte et sa boucle  d’oreille provocatrice ! If  http ://www.youtube.com/watch ?v=E1gDoZpl7Fk

Chimène Bady  m’a procuré une émotion rare lorsque je l’ai entendue la première fois. Oui, j’avoue avoir été troublé par cette petite Algérienne (Française, pardon !) si décidée à bien chanter ! Je viens du Sud. http ://www.youtube.com/watch ?v=FwSytHVxOyc&feature=related

Le papa et la maman d’Amel Bent ont fait le Maghreb Uni de la plus belle manière qui soit : en fabriquant cette petite chipie si mimi. Elle est française, bien sûr, d’origine algérienne et marocaine. Ma philosophie. http://www.youtube.com/watch?v=zHk098TxXF0

Mais t’es malade, Mo’ ? Ou sont Philippe Clay, Catherine Sauvage, Tino Rossi, Gilbert Bécaud, Grand Corps Malade et les 1000 autres ? Oubli ? Manque de place ? Désamour ? – D’après vous ?

mo’

Publicités