’’People of Walmart’’ (que j’ai injustement mais intentionnellement traduit par Peuple de Walmart) ,  est un blog créé en août 2009 par 3 copains, AJK, ADK, LDW, dans le but de taquiner la clientèle de la chaîne de supermarchés WALMART (1) , c’est-à-dire la quasi-totalité des Américains. Voici ce qu’en disent en d’autres termes les créateurs eux-mêmes :

’’En créant ce blog on voulait simplement se marrer un bon coup, alors de grâce, ne vous précipitez pas pour nous y envoyer vos photographies ou celles de vos débiles de potes  faisant les malins à Walmart. Et s’il vous plait,  ne  soyez pas ‘’cons’’, évitez aussi d’envoyer les photos de personnes réellement handicapés ! On essaie seulement de se fendre la pèche, faisant bien la différence entre le naze formaté beauf 100%  et le doux fêlé qui tremble encore face au risque du péril jaune et danse en pantalon pattes d’éph.’’

Ce blog est un fabuleux matériau sociologique ou, comme d’habitude, le génie est ‘’vexant’’ de simplicité ! Là ou les Orientaux auraient fait appel au surnaturel, à la poésie et aux beaux arts, là ou les Européens auraient fait appel à la théorie, à la science, à la conscience et à la ruine de l’âme, les Américains vous balancent quelques photos floues prises avec des portables, et ils en disent tout autant, sinon plus !…

J’ai reçu, comme certainement plusieurs d’entre vous, une série de photos du ’’Peuple de Walmart’’ et la franche rigolade primaire passée, j’ai poussé la réflexion un peu plus loin. Que disent- ils, ces clichés ? Je ne suis pas psycho rigide et ma collection de complexes est assez équilibrée et supportable, ce qui fait de moi un mec à peu près normal ou alors … un timbré qui s’ignore, ce qui revient au même certes, mais catégorie … ‘’inoffensif’’. Je n’ai aucun goût pour la moquerie pourtant, encore moins pour la méchanceté et c’est avec un infini respect que je ris des autres, seulement pour ce qu’ils offrent comme objet de dérision, ou plus exactement de satire. Leur affirmation publique est ce qu’elle est, je réagis à cette affirmation par un jugement public ! Autrement dit, je remplis mes obligations vis-à-vis de ces rigolos et en l’occurrence,  l’une de mes obligations est précisément de rire. Puis vient celle de comprendre et enfin, si possible, celle de convertir cela en savoir vivre, savoir être et savoir.

En septembre 2007, lorsque j’ai créé ce blog, j’avais promis :   

Je n’ai pas changé d’avis, je veux bien parler de tout, mais toujours dans le respect d’autrui.

 La taquinerie oui, la moquerie, non !

Allons-y ! 

Toutes  les  photos  ci-dessous  ont  été  prises à l’intérieur   des Magasins Walmart, aux USA

 

 

 

Légère et court vêtue, elle allait à grands pas,
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
Cotillon simple et souliers plats… (Jean de La Fontaine)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La synthèse : le code-barres au sommet du crâne, comme un produit de supermarché, justement. Ce citoyen est probablement un être d’une intelligence supérieure, parfaitement conscient de son impuissance à lutter contre les forces occultes qui mènent notre monde !

S’opposer, s’exposer, s’imposer sans toutefois rien imposer aux autres est assurément une position politique et sociale, sous-tendue par une morale qui privilégie les droits des individus par rapport aux droits de la communauté. C’est cela l’individualisme, lequel repose fondamentalement sur deux principes :

  1. Au sein d’une communauté, la primauté revient aux individus et non à la société
  2. Chacun bénéficie du droit sacré de sécréter librement et sans aucune contrainte extérieure sa pensée et sa morale.

Ces deux principes sont les bases de la démocratie et du système de pensée américains. Si évidents qu’ils puissent paraître ainsi, ils sont très différents et  très éloignés des structures traditionnelles des sociétés de type classique qui ne voyaient que vertus à la socialisation du groupe. Dans la pensée américaine, l’individu ne reconnaît plus aucune autorité supérieure et sacralisée, cette pensée est dominée par des valeurs d’égalité et de liberté, caractéristiques de l’individualisme.

Les Américains sont profondément choqués par le débat sur les restrictions réglementaires qui divisent les Français et même les Européens : voiles, burqas etc. Pour eux, chaque individu a le droit de se vêtir et de se présenter comme il ‘’se sent’’ ou ‘’se veut’’. Le postérieur nu, la jupe en plastique noir et l’enfant tenu en laisse n’attirent même pas un regard.

Ces citoyens paient leurs impôts, n’agressent personne, honorent leurs dettes et leurs engagements et c’est là la totalité de leurs devoirs civiques. Farouchement et génétiquement individualistes, ils prennent à revers le postulat de Rousseau qui établit que : « Personne ne doit rien à quiconque prétend ne rien devoir à personne ». Ils constituent

Le Peuple de Walmart.

mo’

(1)

Publicités