vengeance du vilain

Dans une chronique publiée le 22 mars 2010 et intitulée « Laideur & Beauté » http://wp.me/p62Hi-Sn, j’avais évoqué un petit mamifère rongeur, le rat-taupe nu,  Heterocephalus glaber de son nom scientifique, que j’avais qualifié de chef-d’œuvre de laideur, à juste raison si l’on en croit la photo ci-dessus.

Citation …

 »C’est un mammifère rongeur mais ses mœurs sont celles d’un insecte vivant en colonies, au point que seule la reine est reproductrice. Les autres femelles du groupe voient leurs capacités sexuelles bloqués par la sécrétion d’une phéromone contenue dans l’urine de ladite reine, laquelle s’accouple en général avec plusieurs mâles en même temps. Elle peut avoir 5 portées par an. La gestation dure environ 2 mois et demi et la portée peut atteindre 27 petits donnant en la matière au rat taupe le record de naissance chez les mammifères. Le rat taupe est aussi connu pour son insensibilité à la douleur. En effet on a mis en évidence l’absence de la synthèse de deux neurotransmetteurs impliqués dans la transmission du signal de la douleur ».

Obscurité, laideur, insensibilité et amoralité sont les mamelles de la taupe nue !

… Fin de citation.

Mais bien évidemment, je concluais l’article de façon moins légère, en affirmant, ce qui était mon propos :

’’En clair et en réalité il n’y aurait aucune différence entre la beauté et la laideur.’’

Bien m’en prit, car aujourd’hui, je me sens moins ridicule de m’être moqué de cette petite créature à l’aspect effectivement peu ragoutant, glabre comme son nom scientifique le précise, à la peau rose et fripée. Et pourquoi donc ?

Parce qu’aujourd’hui, il est une vedette incontestée de notre monde car contrairement à ses congénères et aux humains surtout, lui, n’est jamais atteint du cancer, ce terrible fléau qui s’abat actuellement sur un humain sur quatre et semble même progresser à la faveur de nos avancées technologiques et de nos essais d’adaptation à nos nouvelles et innombrables contraintes.

Cette particularité du rat-taupe nu semble avoir été enfin expliquée. Vera Gorbunova et Andrei Seluanov, deux scientifiques ’’américains’’ de l’université de Rochester, biologistes spécialistes des rongeurs, l’expliquent par la présence d’acide hyalorunique dans la matrice extracellulaire de l’animal, c’est-à-dire dans l’espace entre les cellules. Et ce sont les cellules elles-mêmes qui produisent cet acide en grande quantité et à forte concentration.

Cet acide existe bien chez les autres espèces de rongeurs et chez les humains, mais chez les rats-taupes nus, il est composé de molécules cinq fois plus grosses.

Soupçonnant cette particularité d’être la cause de leur immunité face au cancer, les deux scientifiques ont artificiellement bloqué la production dudit acide chez 80 individus. Ils ont alors constaté que les cellules se regroupaient, laissant présager une possible formation de tumeurs.

La présence de cet acide empêche les cellules du rat-taupe nu de s’agglutiner pour former des tumeurs, donc une fois ledit acide expulsé dans la matrice extracellulaire, la formation de tumeurs cancéreuses ne peut plus se faire !

Au plan de la recherche, notre rat-taupe nu est infiniment plus  »coopératif » que les souris habituellement utilisées dans les laboratoires : il vit jusqu’à 30 ans contre 4 pour les souris.

Quelle fable !…

efface-rides

Curieusement, l’acide hyalorunique est déjà utilisé en pharmacie pour des injections antirides et pour soulager la douleur de l’arthrite des genoux.

injection acide hyalorunique

Paramnésie : Un jour, bien avant le Botox et l’utilisation de l’acide botulique que je connais parfaitement, je rencontrai une amie pharmacienne  que je voyais assez souvent et qui me parut être dans une forme éblouissante. Elle avait le teint clair et net et sa peau était comme naturellement lisse. Je lui en fis le compliment qui la toucha et me permit de le répéter dans le même journée. Elle finit par m’avouer qu’elle s’était administré un petit traitement à l’acide « ???? », un mot jamais entendu dont bien sûr, je me gardais de demander l’orthographe. Aujourd’hui, je suis certain qu’il s’agissait de l’acide hyalorunique…

Mais ce qui m’enchante dans cette information, c’est l’origine et l’aire géographique du rat-taupe nu…

Afrique de l'Est

L’Est de l’Afrique qui semble être le berceau du vivant et le foyer de l’humanité. Imaginez que c’est là qu’on a trouvé :

–      Le fossile du Gabon
–      Le cœlacanthe
–      Lucie
–      La Civilisation
–      La beauté humaine
–      Et maintenant le rat-taupe nu …

http://wp.me/p62Hi-HL

fossile du Gabon

coelacanthe

Lucy

Sumer

Kikuyu

heterocephalus glaber

Comme dirait l’autre, pas vilain du tout, lui, et même très beau : ’’ What else ?’’

mo’

Publicités