raison garder

Des clameurs qui n’arrivent pas à se taire, chacun a tiré les conclusions qu’il lui a plu ou convenu de tirer, la majorité accomplissant un acte patriotique en achetant le dernier numéro d’une revue qu’il ne leur serait jamais venu à l’esprit d’acheter il y a seulement 10 jours. Cette majorité gardera l’exemplaire, certains en attendant que la valeur en monte – on signale qu’hier un ancien numéro de Charlie Hebdo s’est vendu à 75.000 €uros … d’autres le garderont comme un souvenir de safari, d’autres encore, comme un diplôme et d’autres enfin ajouterons ce précieux incunable à la valise dans laquelle ils comptent faire parvenir à je ne sais quels extraterrestres les stigmates de notre civilisation terrienne.

D’autres se précipitent vers les ponts pour s’y boucher les oreilles et hurler à tue-tête. D’autres enfin réfléchissent et ne manquent pas de s’interroger, de se révolter et en fin de compte de se retenir pour ne pas se coiffer d’un entonnoir ou d’un chapeau à clochettes avant d’aller communiquer leur façon de penser aux autres.  …

Je crois faire partie de cette dernière catégorie car la première émotion passée, j’ai été enseveli comme tout le monde sous une avalanche d’infos contenant du bon grain et de l’ivraie et j’ai déployé une énergie considérable pour les séparer, ou en tout cas, les étiqueter. Je présente ici celles qui peuvent à la rigueur servir d’illustration à mon propos qui lui, n’a pas varié d’un iota depuis que je suis né : Je ne suis et ne veux être rien d’autre que l’ ’’amicus humani generis’’

Sur ce qui s’est passé à Paris, je me suis déjà exprimé la semaine dernière dans un post intitulé TOLERANCE. Calmé par la sagesse des gens que j’ai appelés à la rescousse, j’ai entrepris de comprendre et j’ai recherché la vérité. Alors, avant de commencer à vider la fosse à purin, j’avais pris la précaution d’exclure du champ de ma recherche le monde politique. Pourtant :

Obama

  • Oui, j’ai bien noté l’absence de la première puissance mondiale à la marche de Paris et y ai vu, non pas un cafouillage protocolaire, mais de la conséquence et de la pudeur.
  • Oui, j’ai décidé d’ignorer les incroyables propos de cet acteur de premier plan qui insulte sans nuance, non pas les formes déviées, mais carrément la religion d’1.600.000.000 d’êtres humains et de 20% de sa propre population.
  • Oui, j’ai bien noté que les côtes de popularité en panne de plusieurs dirigeants ont trouvé là une opportune courte-échelle.

https://fr.news.yahoo.com/la-cote-popularit%C3%A9-lex%C3%A9cutif-remonte-apr%C3%A8s-les-attentats-164505972.html

  • Oui, j’ai vu certain ex crapahuter pour se hisser au premier rang des manifestations.

http://www.dailymotion.com/video/x2eicje_comment-sarkozy-tape-l-incruste-a-la-marche-du-11-janvier-2015_news?start=41

  • Oui, j’ai noté la belle collection de ’’responsables démocrates’’ du monde entier paradant à la face du monde.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/6545e8bc-99d5-11e4-a324-342caa6c994c/Les_d%C3%A9mocrates_et_les_autres_main_dans_la_main

  • Oui, j’ai pris note des dysfonctionnements des services des ’’poids et mesures’’ pour juger de la morale en ces contrées développées.
  1. http://decryptnewsonline.over-blog.com/2015/01/la-liberte-d-expression-a-geometrie-variable-de-charlie-hebdo.html
  2. http://www.egaliteetreconciliation.fr/Norman-Finkelstein-reagit-a-l-affaire-Charlie-Hebdo-30308.html
  • Oui, j’ai également vu qu’innombrables sont ceux qui ignorent encore, en ces-dites contrées de haute civilisation, que les Arabes sont des sémites et que les lois punissant l’antisémitisme sont censées les protéger eux-aussi. Ceux-là ignorent également que les Arabes sont ultra-minoritaires en Islam et que bien des Arabes ne sont pas musulmans …

Aucune illustration n’est nécessaire…

  • Oui, j’ai bien vu que l’esprit des chers disparus était ’’respecté’’, puisque les télévisions du service public ont ’’censuré’’ les propos de la fille de l’incorrigible Wolinski qui a appelé – en mémoire à son père, en toute intelligence et en toute logique, à ne pas voter Front National (extrême droite) aux prochaines élections présidentielles françaises.

http://www.humanite.fr/elsa-wolinski-censuree-par-le-service-public-de-television-front-de-gauche-562997

  • Oui, j’ai entendu çà et là quelques bribes de propos de philosophes ubuesques, de pamphlétaires de caniveau – dont la liste s’enrichit chaque jour, après le succès financier qui a sanctionné certain torchon de cette eau-là, de romanciers tristement médiocres, tous aboyeurs-portiers de diverses tavernes de haine, de sectarisme et d’amalgame …

Volontairement, je n’en cite aucun, tremblant de leur faire la moindre pub…

  • Puis, lassé de ces lectures en rond, je les ai arrêtées et me suis invité à conclure. J’ai ainsi décidé de le faire en évaluant la diversité de mes trouvailles : j’ai placé à une extrémité de ma frise une vidéo sur laquelle on ne voit pas les intervenants mais où l’on en entend un citoyen plus ’’beauf’’ que nature – gentiment dénommé ’’Islamophobe dégénéré’’ par Koreus.com, le plus grand site francophone d’humour – incendier et hurler sa haine à un pauvre bougre apparemment barbu qui fait des efforts surhumains pour rester poli et calme. L’excité prétend que le barbu fait peur avec sa barbe. Il vocifère à tel volume que l’attaqué décide sagement de se replier et de s’en aller. L’autre hurle à tue-tête. Quelle théorie philosophique développe ce surdoué ? Il trille et stridule en diarrhée continue certain mot du Général d’Empire Pierre Jacques Étienne Cambronne. Ecoutez, ça vaut le coup…

http://www.koreus.com/embed/islamophobe-degenere

Islamophobe dégénéré koreus.com

Très probablement, en rentrant chez lui, il va raconter son acte de bravoure aux siens comme un ’’Poilu’’ retour de Verdun après la Première Guerre Mondiale

A l’autre extrémité de ma frise, un écrit collectif d’enseignants qui, pensant ce qu’ils pensent, ont néanmoins la sagesse et le courage d’affronter le vrai problème. Après avoir revendiqué toutes les valeurs défendues par Charlie Hebdo, ces profs déduisent : ’’ En cela, cet attentat nous prend pour cible. Même si aucun d’entre nous n’a jamais eu le courage de tant d’insolence, nous sommes meurtris. Nous sommes Charlie pour cela.’’

Ces profs anonymes battent ensuite leur coulpe et s’interrogent sincèrement

’’Comment avons-nous pu laisser nos élèves devenir des assassins ?’’ Ils poursuivent : faisons l’effort d’un changement de point de vue, et tâchons de nous regarder comme nos élèves nous voient. Nous sommes bien habillés, confortablement chaussés, ou alors très évidemment au-delà de ces contingences matérielles qui font que nous ne bavons pas d’envie sur les objets de consommation dont rêvent nos élèves : si nous ne les possédons pas, c’est peut-être aussi parce que nous aurions les moyens de les posséder.

Nous partons en vacances, nous vivons au milieu des livres, nous fréquentons des gens courtois et raffinés. Nous considérons comme acquis que La Liberté guidant le peuple et Candide font partie du patrimoine de l’humanité. On nous dira que l’universel est de droit, et non de fait, et que de nombreux habitants de cette planète ne connaissent pas Voltaire ? Quelle bande d’ignares… Il est temps qu’ils entrent dans l’Histoire : le discours de Dakar (1) le leur a déjà expliqué. Quant à ceux qui viennent d’ailleurs et vivent parmi nous, qu’ils se taisent et obtempèrent.

Ces crimes parlent français

Si les crimes commis par ces assassins sont odieux, ce qui est terrible, c’est qu’ils parlent français, avec l’accent des jeunes de banlieue. Ces deux assassins sont comme nos élèves. Le traumatisme, pour nous, c’est aussi d’entendre cette voix, cet accent, ces mots. Voilà ce qui nous a fait nous sentir responsables.

Nous, c’est-à-dire les fonctionnaires d’un Etat défaillant, nous, les professeurs d’une école qui a laissé ces deux-là et tant d’autres sur le bord du chemin des valeurs républicaines, nous, citoyens français qui passons notre temps à nous plaindre de la hausse des impôts, nous contribuables qui profitons des niches fiscales quand nous le pouvons, nous qui avons laissé l’individu l’emporter sur le collectif, nous qui ne faisons pas de politique ou raillons ceux qui en font, etc. : nous sommes responsables de cette situation.

Ceux de Charlie Hebdo étaient nos frères, tout comme l’étaient les Juifs tués pour leur religion, porte de Vincennes, à Paris : nous les pleurons. Leurs assassins étaient orphelins, placés en foyer : pupilles de la nation, enfants de France. Nos enfants ont donc tué nos frères. Telle est l’exacte définition de la tragédie. Dans quelque culture que ce soit, cela provoque ce sentiment qui n’est jamais évoqué depuis quelques jours : la honte.

Honte et colère

Alors, nous disons notre honte. Honte et colère : voilà une situation psychologique bien plus inconfortable que chagrin et colère. Si on a du chagrin et de la colère, on peut accuser les autres. Mais comment faire quand on a honte et qu’on est en colère contre les assassins, mais aussi contre soi ?

Personne, dans les médias, ne dit cette honte. Personne ne semble vouloir en assumer la responsabilité. Celle d’un Etat qui laisse des imbéciles et des psychotiques croupir en prison et devenir le jouet des manipulateurs, celle d’une école qu’on prive de moyens et de soutien, celle d’une politique de la ville qui parque les esclaves (sans papiers, sans carte d’électeur, sans nom, sans dents) dans des cloaques de banlieue. Celle d’une classe politique qui n’a pas compris que la vertu ne s’enseigne que par l’exemple.

Ouvrons les yeux sur la situation

Intellectuels, penseurs, universitaires, artistes, journalistes : nous avons vu mourir des hommes qui étaient des nôtres. Ceux qui les ont tués sont enfants de France. Alors, ouvrons les yeux sur la situation, pour comprendre comment on en arrive là, pour agir et construire une société débarrassée du racisme et de l’antisémitisme, laïque et cultivée, plus juste, plus libre, plus égale, plus fraternelle.

’’Nous sommes tous Charlie, juifs, policiers…’’, peut-on porter au revers. Mais s’affirmer dans la solidarité avec les victimes ne nous exemptera pas de la responsabilité collective de ce meurtre. Nous sommes aussi les parents de trois assassins.’’

Les signataires de ce texte sont Damien Boussard, Valérie Louys, Isabelle Richer et Catherine Robert. Ils sont professeurs au Lycée Le Corbusier à Aubervilliers. (banlieue du Nord-Est de Paris)

Le Monde.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/01/13/comment-avons-nous-pu-laisser-nos-eleves-devenir-des-assassins_4555061_3232.html

  1. Discours de Dakar : http://www.huffingtonpost.fr/marie-darrieussecq/le-discours-de-dakar-une-_b_1387360.html
  • Oui, j’ai vu, j’ai entendu et j’ai eu très mal… Il m’a paru inadmissible et même indécent de l’accepter et d’en faire mes provisions de voyage vers l’avenir. Alors j’ai nettoyé mon écran, essuyé l’écume de ma rage et repris ma promenade cybernétique, le nez en l’air, à la recherche d’explications et de paroles plus acceptables et moins douloureuses, capables de ramener à la raison, d’éviter les dangereux amalgames et les simplifications outrancières.

pape françois

  • J’en ai trouvé. Telles celles du Pape François qui a estimé, jeudi 15 janvier, que la liberté d’expression était un « droit fondamental » mais qui n’autorisait pas à « insulter la foi d’autrui », ajoutant que « tuer au nom de Dieu » est une « aberration ».

http://tempsreel.nouvelobs.com/charlie-hebdo/20150115.OBS0036/charlie-on-ne-peut-insulter-la-foi-des-autres-estime-le-pape-francois.html

jm le clezio

  • J’ai beaucoup aimé cette lettre de Jean-Marie Le Clezio, romancier, Prix Nobel de Littérature, à sa fille :

http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/01/14/lettre-a-ma-fille-au-lendemain-du-11-janvier-2015-par-jmg-le-clezio_4556225_3260.html

dominique de villepin

  • J’ai ensuite trouvé l’analyse d’un politicien français propre et intelligent qui a déjà prouvé sa capacité à appréhender les grands sujets et en débattre sur la scène internationale. Dominique de Villepin, puisqu’il s’agit de lui, intervient ici en tant que politologue et non en tant que politicien. Il dresse la toile de fond qui a permis l’occurrence de la tragédie de Paris.

boris cyrulnik

  • Le relèvement du niveau de la compréhension et de l’analyse se poursuivit : Répondant à des questions afférentes à son dernier ouvrage intitulé ’’Les âmes blessées’’, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, explique très posément et avec une grande maîtrise, le drame de l’acte terroriste en question. Une petite demi-heure de lumière…

http://www.tv7.com/point-de-vue-de-boris-cyrulnik-neuropsychiatre_3979593465001.php

–      J’avoue avoir ensuite recherché – et trouvé- le point de vue, ô combien intelligent et subtil d’Edgar Morin, philosophe et sociologue. Il a fourni sa lumineuse analyse des évènements de Paris dans le journal Le Monde du 08 janvier 2015, après les évènements, mais avant la marche républicaine, sous le titre : ’’La France frappée au cœur de sa nature laïque et de sa liberté’’ :

edgar morin

 »La formule de François Hollande est juste : « La France a été frappée au cœur. » Elle a été frappée au cœur de sa nature laïque et de son idée de liberté, justement dans l’attentat contre l’hebdomadaire typique de l’irrespect, de la dérision atteignant le sacré sous toutes ses formes, notamment religieuses. Or l’irrespect de Charlie Hebdo se situe au niveau du rire et de l’humour, ce qui donne un caractère monstrueusement imbécile à l’attentat.

Notre émotion ne doit pas paralyser notre raison, comme notre raison ne doit pas atténuer notre émotion.

Contradiction non surmontable

Il y eut problème au moment de la publication des caricatures. Faut-il laisser la liberté offenser la foi des croyants en l’Islam en dégradant l’image de son Prophète ou bien la liberté d’expression prime-t-elle sur toute autre considération ? Je manifestai alors mon sentiment d’une contradiction non surmontable, d’autant plus que je suis de ceux qui s’opposent à la profanation des lieux et d’objets sacrés.

Mais bien entendu, cela ne modère en rien mon horreur et mon écœurement de l’attentat contre Charlie Hebdo.

Cela dit, mon horreur et mon écœurement ne peuvent m’empêcher de contextualiser l’immonde attentat. Il signifie l’irruption, au cœur de la France, de la guerre du Moyen-Orient, guerre civile et guerre internationale où la France est intervenue à la suite des Etats-Unis.

La montée du Daech est certes une conséquence des radicalisations et pourrissements de guerre en Irak et en Syrie, mais les interventions militaires américaines en Irak et en Afghanistan ont contribué à la décomposition de nations composites ethniquement et religieusement comme la Syrie et l’Irak.

Les Etats-Unis ont été apprentis sorciers et la coalition hétéroclite et sans véritable force qu’ils conduisent est elle-même vouée à l’échec, vu qu’elle ne réunit pas tous les pays intéressés, vu aussi qu’elle fixe comme but de paix l’impossible restauration de l’unité de l’Irak et de la Syrie, alors que la seule véritable issue pacifique (actuellement irréalisable) serait une grande confédération des peuples, ethnies, religions du Moyen-Orient, sous garantie de l’Organisation des nations unies, seul antidote au Califat.

Coïncidence

La France est présente par son aviation, par les Français musulmans partis pour le Djihad, par les Français musulmans revenus du Djihad, et maintenant, il est désormais clair que le Moyen-Orient est présent à l’intérieur de la France par l’activité meurtrière qui a débuté avec l’attentat contre Charlie Hebdo, comme déjà le conflit israélo-palestinien est présent en France.

Par ailleurs, il y a une coïncidence, du reste fortuite, entre l’islamisme intégriste meurtrier qui vient de se manifester et les œuvres islamophobes de Zemmour et Houellebecq, elles-mêmes devenues symptômes d’une virulence aggravée non seulement en France, mais aussi en Allemagne, en Suède, de l’islamophobie.

La peur va s’aggraver

La pensée réductrice triomphe. Non seulement les fanatiques meurtriers croient combattre les croisés et leurs alliés les Juifs (que les croisés massacraient), mais les islamophobes réduisent l’Arabe à sa supposée croyance, l’Islam, réduisent l’islamique en islamiste, l’islamiste en intégriste, l’intégriste en terroriste.

Cet anti-islamisme devient de plus en plus radical et obsessionnel et tend à stigmatiser toute une population encore plus importante en nombre que la population juive qui fut stigmatisée par l’antisémitisme d’avant-guerre et de Vichy.

La peur va s’aggraver chez les Français d’origine chrétienne, chez ceux d’origine arabe, chez ceux d’origine juive. Les uns se sentent menacés par les autres et un processus de décomposition est en cours, que peut-être pourra arrêter le grand rassemblement prévu samedi 10 janvier, car la réponse à la décomposition est le rassemblement de tous, comprenant toutes ethnies, religions et compositions politiques.’’

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/01/08/la-france-frappee-au-c-ur-de-sa-nature-laique-et-de-sa-liberte_4551971_3232.html#rs1v9diX7dgTrB9v.99

J’ai volontairement écarté de ce post et autant que faire se put, les témoignages et déclarations qui, même si riches et généreuses, auraient pu paraître comme des prises de positions partisanes. J’ai essayé de ne retenir que celles qui ramènent à la raison. Je suis bien conscient que ma gesticulation n’est qu’une goutte d’eau dans une mer de haine, de violence, de déraison et, comme dit l’autre, de schizophrénie, mais suffisante pour permettre d’exposer un état de faits et inciter à la recherche d’une réponse adéquate. Plus modestement, une attitude digne pour ne pas finir hurlant sur un pont un cri d’horreur absolue.

J’ai une vague idée d’un début de suggestion de proposition. Beaucoup de mes amis, parmi celles et ceux auxquels me lie un sentiment ou une similitude d’approche, m’ont vu aller vers elles et eux pour recueillir leurs avis et leurs propositions… Je vais continuer mes ’’consultations’’ tout au long de la semaine et essayer de conclure la semaine prochaine, si ce n’est par un happy end à l’eau de rose et forcément mensonger, du moins par une invitation à RAISON GARDER.

mo’

 

 

 

 

 

Publicités