la-saison-des-prix

Qui ne connaît ‘’Les singes de la sagesse’’ – aussi appelés ‘’les trois petits singes’’, symbole d’origine asiatique constitué de trois singes, dont chacun se couvre une partie différente du visage avec les mains : le premier les yeux, le deuxième les oreilles et le troisième la bouche. Ils forment une sorte de maxime picturale : « Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal». À celui qui suit cette maxime, il n’arriverait que du bien.

‘’Voir entendre et dire’’ sont assurément les manifestations sociales de la vie. Une sagesse comme une autre, mais tout de même étrange, non ? Sagesse qui peut facilement servir d’alibi ou d’excuse à l’abus :

3-petits-singes

Drôle de conception du civisme, en tout cas ! Donc on ne partage rien, on se tait, on ignore, on laisse faire et on passe son chemin ? Le héros, le redresseur de torts, le justicier, le lanceur d’alertes, le dénonciateur, l’informateur, le rapporteur, le journaliste, l’orateur ne joueraient donc pas un rôle essentiel dans la lutte contre la corruption et les pratiques contraires au Bien? Ils ne seraient donc pas des citoyens exemplaires, ceux qui dénoncent le mal et peut-être même seraient-ils coupables de démoraliser les autres membres de la société ?

Dans mon aire de jeu privée, équipée de bacs de sable, de labyrinthes, de mats de cocagne, d’ironie, de moquerie et de mépris, j’ai eu l’envie cette semaine, de convoquer la crème de l’humanité pour redistribuer certains prix, parmi les plus prestigieux, créés par la société.

C’est un classement temporel, qui donc changera dès demain. Mais pour l’heure il est le bon ! Enfin, pour moi.

Avant d’y aller, je rassure : je crois fermement que des individus ne sauraient être, quoi qu’ils fassent et qu’ils soient, autre chose que des produits de courants de la pensée humaine, limités dans le temps . A d’infimes exceptions près : celles des scientifiques de première grandeur, des prophètes et des philosophes d’exceptionnelle sagesse, nul être humain ne peut être assez idiot pour se croire original dans sa pensée.

Les tristes créatures qui suivent sont donc bien partie intégrante de l’humanité dans son état actuel et en ce qu’elle a de plus banal et de plus médiocre.

trump

Donald TRUMP, candidat républicain à l’élection présidentielle américaine ne cache nullement, pensant flatter les plus abjects instincts de certains de ses compatriotes, être violemment raciste, sexiste, xénophobe, paranoïaque et grossier.

Comment expliquer qu’il continue en toute impunité sa clownesque campagne, quand la quasi-totalité des personnalités républicaines ont clairement annoncé qu’elles voteront contre lui ?

N’y a-t-il donc, dans le système de fonctionnement de l’exemplaire démocratie américaine, aucune disposition pour la prémunir contre ce genre de dérives qui sont autant d’insultes à la décence ?

Ce rôle a toujours été dévolu, dans les sociétés évoluées, à ce qu’il convient d’appeler ‘’l’élite’’. Mais alors ou est-elle donc, cette élite supposée guider en disant la vérité ? Une étude canadienne très fine, due à un jeune universitaire du nom de Yann Rushdy, prétend que les membres de cette élite « … sont devenus des experts associés à ce manque de culture généralisé. Le glissement de notre système d’éducation est clair. Nous sommes passés d’une école où nous formions des individus sensibilisés à la pensée critique, à une école où nous formons des automates spécialisés et des techniciens incapables de penser sans une autorité pour les guider. »

Un autre commentateur, également canadien, Daniel Nadeau précise que c’est le « triomphe de la société du spectacle … La dérive populiste, la détestation de l’autre, le triomphe de la démagogie ne sont possibles que par le fait que nous avons collectivement démissionné de notre « vouloir-vivre ensemble » pour plutôt nous réfugier dans la course effrénée à la consommation et que nous préférons être des spectateurs de nos vies plutôt que des acteurs. »

Il poursuit : « Devant la fragilité de leurs vies, nos voisins américains cherchent refuge dans des voix fortes qui promettent le rétablissement du rêve américain et de sa suprématie dans le monde. Nos voisins américains sont prêts à tout pour retrouver leur vie d’antan… C’est dans un tel contexte que naissent des hommes et des phénomènes comme celui de Donal Trump. Plutôt qu’une cause, la popularité et l’engouement autour de la candidature d’un populiste comme Donald Trump sont plutôt une conséquence. Un épiphénomène de la déliquescence de la démocratie américaine. Donald Trump est un miroir de l’état de la démocratie américaine. » Pour moi, le triomphe de Trump aux États-Unis c’est le début de l’âge des ténèbres… »

Un sursaut d’indignation a fait dire à l’acteur Robert de Niro, que Donald Trump est «…stupide … minable, … un chien, … un porc, … un escroc, … un roquet qui ne sait pas de quoi il parle, qui ne travaille pas ses sujets, qui se fiche de tout, qui pense qu’il joue avec les gens, qui ne paie pas ses impôts».

  • Le Prix Nobel de la paix récompense « la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix ». Cela comprend la lutte pour la paix, les droits de l’homme, l’aide humanitaire et la liberté.

marine-le-pen-geert-wilders

cloud-haine

I. Au commencement était la haine raciale

Malgré les horreurs du nazisme et les désastres du fascisme, certaines organisations se réclament de ces idéologies. Pour ces mouvements, l’antisémitisme — sorti de l’ombre au début des années 1980 — s’accompagne désormais d’une détestation des musulmans. Dans certains pays, c’est la haine des pauvres, considérés comme des sous-hommes, qui domine, se transformant en haine ethnique, singulièrement à l’encontre des Roms.

m-le-pen

II. A la recherche de la respectabilité

A l’épreuve du pouvoir, certains partis politiques ont policé leur discours, en l’expurgeant des saillies les plus racistes. S’ils agrémentent leur programme d’un volet social pour conquérir de nouveaux électeurs, ils ne renoncent pas à leur fonds de commerce : nationalisme exacerbé et références ethniques.

jm-le-pen

III. Le cas français et l’irruption du social

A la tête du Front national jusqu’en 2010, M. Jean-Marie Le Pen s’est assuré le succès en surfant sur la vague de déceptions nées des politiques de droite et de gauche, tout en multipliant les provocations antisémites. Sa fille a enrichi sa palette et mis l’accent sur la peur de l’avenir des couches populaires et moyennes, sans rien abandonner des principes fondateurs.

salut-nazi

IV. Le paravent culturel

Rien n’est possible en politique sans références culturelles, sans la mobilisation d’un imaginaire collectif — quel qu’en soit le support. Dans le Chili d’Augusto Pinochet comme dans la dictature militaire du Brésil, la télévision jouait le rôle de ciment idéologique. Au Japon, le négationnisme envahit les mangas, ces bandes dessinées si populaires. En Europe, les idées noires de l’extrême droite passent aussi bien par la musique que par le sport.

Martine Bulard http://www.monde-diplomatique.fr/mav/134/

  • Le Prix Nord-Sud du Conseil de l’Europe est attribué à deux personnalités s’étant distinguées par leur profond engagement et actions pour la promotion et la protection des droits humains, pour la défense de la démocratie pluraliste, et pour le renforcement du partenariat et de la solidarité Nord-Sud.

eric-zemmour

Le dénommé Éric Zemmour, s’est décrété défenseur ombrageux de ‘’l’identité française’’, et s’est spécialisé dans la critique, l’insulte et la haine phobique de tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à un musulman, à un noir ou à un immigré, allant jusqu’à leur dénier – quand bien même ils auraient versé leur sang pour la France, le droit de … prénommer leurs enfants comme bon leur semble.

Comment expliquer l’impunité dont jouissent cette bêtise et cette haine  ?

Il a surement le CV le plus exécrable de cette droite extrême qui croupit dans son immonde vieille mare à purin. Il déploie de grandes énergies pour réconcilier le nazisme et les Juifs et commence à trouver quelque attrait et même des hauts-faits au pétainisme.

Pour le connaître vraiment, il suffit de lire l’article qui lui est consacré par Wikipédia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Zemmour

  • Le Prix Félix HouphouëtBoigny pour la recherche de la paix se propose d’honorer les personnes vivantes, institutions ou organismes publics ou privés en activité ayant contribué de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde ou au maintien de la paix, dans le respect de la Charte des Nations

petra-laszlo

En Hongrie, Petra Laszlo, caméraman en reportage à la frontière serbo-hongroise, s’est autorisée à faire un croc en jambe à un réfugié syrien portant un enfant qui était en fuite devant la police. Elle a aussi asséné des coups de pied à deux jeunes-filles réfugiées syriennes également en fuite.

Le comble du comble est que cette femme immonde a sérieusement pensé porter plainte contre sa victime pour faux-témoignage, avant d’être confondue par les images du film de son méfait.

Que font ces ‘’envahisseurs’’, si loin de leur pays, qui vont piller ou du moins perturber le bien-être de cette journaliste d’un style nouveau et de ses compatriotes ?

Faut-il vraiment sortir de Saint-Cyr pour comprendre que l’aveuglante vérité, est quelque peu différente ?

nous-fuyons-vos-bombes

  • Le prix Pulitzer (Pulitzer Prize) est un prix américain remis à des individus dans les catégories suivantes : Journalisme, Littérature, Fiction et Musique.

Bien d’autres méritent une citation à l’ordre de l’infamie. Tous les joyeux drilles qui font de leurs croyances des impératifs de pensée et de comportements, l’Afrique du Sud et son BP ; l’Allemagne et son NPD ; l’Autriche et son FPO ; la Belgique et son FNB ; le Danemark et son DF ; la Finlande et son PS ; Israël et son FJ ; la Nouvelle Zélande et son NZF ; La Pologne et son RNP ; le Portugal et son PNR ; la Roumanie et son PRM ; la Russie et son LDP ; la Serbie et son NRS ; la Slovaquie et son SNS ; la Suède et son SV ; la Suisse et son PNS ; la Turquie et, son MHP ; l’Ukraine et son UNA et les USA et leur NSM…

Les remugles de la pourriture grise s’étendent partout dans le monde et n’ont pas l’air d’inquiéter. Devrons-nous mettre ce désastre sur le compte de l’amnésie, de l’illettrisme ou, plus grave, de l’irrécupérabilité ?

 

mo’

Publicités