qi

So ? What’s the dish of the day ?

  • Vous plairait-il que nous parlions du lamentable spectacle offert par l’élection présidentielle des Etats-Unis d’Amérique ?
  • Préféreriez-vous que nous examinions les innombrables signes d’agonie de la veille Europe ?
  • A moins que vous ne vouliez échanger sur le dérèglement apocalyptique des poids et mesures de la morale internationale ?
  • Ou du dérèglement climatique ?
  • Voudriez-vous que nous nous amusions à compter les corps rejetés par la mer en Méditerranée ?
  • Ah je sais, amateurs de croustillances, vous aimeriez aborder les potins de la colère tout près de nous ? Des impulsions hormonales d’un crooner en goguette ?
  • Non, je sais ! Vous aimeriez que nous jetions un œil sur le phénomène de la canicule en novembre ou que je vous raconte la saga de chacune des 17 gouttes de pluie tombées sur le pare-brise de ma voiture …
  • Ah non ? Ne me dites pas que vous préfèreriez que je vous raconte le dernier épisode de l’Incroyable famille Kardashian ? Ben à l’œil, Kylie aime le nouveau corps de Kim !

marie-renee-grondin

  • Bon, puisque vous n’arrivez pas à vous décider, je prends la décision, seul ! Je m’en vais partager avec vous’aut’ les résultats d’une série d’études synthétisés par une journaliste canadienne – oui, oui, je suis ‘’en amour’’ avec la Belle Province à c’t’ heure-lo  !

Ce faisant, nous allons nous détendre un peu tout en essayant d’être utiles. Voilà ce dont il s’agit :

La journaliste québécoise Marie-Renée Grondin a essayé d’identifier les signes susceptibles de caractériser l’intelligence supérieure.

Va-t-elle procéder à des coupes au scalpel de notre cerveau pour les examiner au microscope ? Non, ‘’ça l’ferait pas’’ !

Elle a donc choisi plus prudemment de collationner les résultats de différentes études qui ont l’avantage d’avoir des sources différentes tout en utilisant des démarches identiques, ce qui permet d’agréger les résultats et d’obtenir une cohérence. Plus clairement, cette synthèse dresse une liste de signes communs à toutes les personnes reconnues comme ayant une intelligence supérieure.

Voici les 9 signes recensés :

insomniaque

N°1er : Les gens super-intelligents sont insomniaques

L’insomnie et la capacité de se contenter de peu d’heures de sommeil sont des attributs associés à un QI élevé.

Des recherches parallèles ont prouvé que les ‘’fêtards’’, ceux qu’on appelle avec tendresse les ‘’oiseaux de nuit’’ sont plus sociables, extravertis et créatifs que les autres.

Donc si régulièrement vous vous retrouvez à compter les moutons sautant une barrière, ou les verres vides devant vous sur le comptoir c’est que vous êtes exceptionnellement intelligent. Mais désolé de vous dire, si intelligent que vous puissiez être, qu’une étude sur la période de veille précédant le sommeil chez les insomniaques, menée par des chercheurs de l’université d’Oxford, au Royaume-Uni, a démontré que cette technique produisait l’effet inverse du but recherché. Les sujets comptant des moutons (et les verres) mettaient plus de temps à trouver le sommeil que des sujets ne le faisant pas.

monogames

N° 2 Les gens super-intelligents sont monogames

‘’Une étude d’un groupe britannique logé dans le Sussex, dont référence suit : http://web.archive.org/web/20140429130249/http:/www.psychologytoday.com:80/blog/the-scientific-fundamentalist/201004/why-more-intelligent-men-not-women-value-sexual-exclusivit suggère qu’une corrélation existe entre l’intelligence élevée et le nombre de partenaires sexuels chez les hommes. En effet, la théorie explique que les hommes les plus intelligents sont plus susceptibles de valoriser l’exclusivité sexuelle puisqu’ils dévient de leur norme évolutive.’’

Alors là, lol de chez lol ! J’en ai mal aux côtes de loler ! Ben voyons, les scientifiques british du Sussex ou de ch’ais pas où, ça va bien, ouais ? Depuis quand ‘’trop d’abondance nuit-elle’’ ? A moins que ce ne soit une étude anthropologique concernant des reptiliens à sang glacé ! Faut pas généraliser comme ça, les enfants ! Y’en a qui pourraient finir par vous croire ! Et patatras ! Vous ficheriez par terre  comme ça, tout de go, quelques pans monumentaux de toutes les cultures du monde avec vos conclusions ! Et vous aggravez vot’cas en prétendant que nos saintes femmes, elles, par contre, pourraient être intelligentes sans réserver l’exclusivité de leurs extases à un seul homme ! Non, mais, sérieux, z’êtes bien, les chums ?

A ce sujet, je n’ai jamais lu texte plus sérieux et convaincant que celui que vous trouverez in extenso à cette adresse : http://wp.me/p62Hi-wq sous le titre : ‘’Le mythe de la monogamie’’. L’endroit, c’est un blog ou il arrive qu’on trouve des choses sympas.

Bon, poursuivons cette désopilante lecture, sensée définir les caractères, manifestations et signes de l’intelligence supérieure.

 gros-mots

N° 3  Les gens super-intelligents disent beaucoup de gros mots

Réalisée en 2016 et publiée par l’éditeur scientifique britannique (of course) Elsevier Journals, intitulé ‘’Déconstruire le mythe de la pauvreté du vocabulaire’’, http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S038800011400151X  ‘’une étude démontre que les gens qui jurent et qui utilisent beaucoup de mots vulgaires et obscènes sont généralement plus cultivés, ont un vocabulaire riche et ont de meilleures compétences verbales.’’

Voici ce que prétendent ces inénarrables Stooges :

La croyance populaire sur le langage familier est que les gros mots sont utilisés parce que les locuteurs ne peuvent pas trouver de meilleurs mots avec lesquels s’exprimer et ce, parce qu’ils n’ont pas de vocabulaire. Ces Messieurs émettent une hypothèse contraire qui consiste à dire que rien ne permet d’affirmer cela. Et tests pratiques à l’appui, ils affirment que cela n’a rien à voir avec la pauvreté du langage et que même, l’utilisation de gros mots, vulgaires et obscènes n’est pas antinomique de l’intelligence supérieure ! Rien démontré du tout, mais pas grave !…

Mais à les croire, Chateaubriand et Saint John machin, là, z’ont qu’à aller s’rhabiller ! Pu… rée qu’est-ce i’ sont intelligents ces rosbifs, ouah !

decisions

N°4 Les gens super-intelligents prennent des décisions en situation de risque

Selon une étude américano-finlandaise sur ‘’la décision en situation de risque’’, http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0129516 , ‘’il existe une corrélation entre les comportements à risque et de meilleures compétences à prendre une décision.’’

Désolé, mais pour moi c’est un peu une lapalissade ! L’intelligence qui ne débouche ni directement ni indirectement sur l’utile sera par définition inutile. Qui dit utile, dit action et qui dit action dit décision.

confiance

N° 5 Les gens super-intelligents font confiance aux autres

‘’Une étude réalisée à l’Université d’Oxford suggère qu’il existe une corrélation entre un QI élevé et la capacité à faire confiance aux autres.

http://sparkonit.com/2014/03/17/study-concludes-intelligent-people-are-better-at-trusting/

Les personnes intelligentes auraient un meilleur jugement et une meilleure capacité à créer des liens avec des gens dignes de confiance. Elles seraient aussi plus habiles à anticiper les situations et à évaluer le comportement probable d’une autre personne. De plus, cette capacité pourrait aussi être biologique. En termes d’évolution, les personnes qui se confient à d’autres humains peuvent compter sur le soutien d’un réseau social pour survivre.’’

Enfin quelque chose de sympathique : non, les autres, ce n’est pas l’enfer, Monsieur Sartre , ne vous déplaise ! Les autres, c’est la solution à d’innombrables problèmes. Il faut leur faire confiance et en règle générale, les dé diaboliser.

Nota : Ce n’est certes pas facile, mais c’est entièrement culturel. Je pense que tout le monde ici sait que lorsqu’on défie des enfants africains de faire une chose dangereuse, leur réflexe est de se grouper, de se donner la main et d’accepter ensuite et systématiquement le défi !

alcool

N° 6 Les gens super-intelligents consomment fréquemment de l’alcool

‘’Aussi surprenant que cela puisse paraître, des scientifiques ont découvert au cours d’une étude que les adultes qui consomment le plus d’alcool sont ceux qui avaient eu les résultats les plus élevés à des tests d’intelligence durant leur jeunesse :

http://web.archive.org/web/20160104210301/http:/www.united-academics.org:80/magazine/sex-society/smarter-people-tend-to-drink-more-alcohol/.

Le scientifique John Mayer pense qu’il y a un rapport entre l’intelligence et la tendance à tenter de nouvelles expériences, particulièrement celles que nous ne sommes pas biologiquement conçus pour avoir. Ce comportement est considéré comme porteur d’évolution. Ainsi la consommation d’alcool, de tabac et de drogues, est considérée comme évolutivement nouvelle et CQFD, les individus les plus intelligents sont plus susceptibles de les consommer.

drogue

N° 7 Les gens super-intelligents prennent occasionnellement de la drogue

‘’Plusieurs études ont démontré qu’il existe un lien entre l’intelligence et la prise de drogue. Des chercheurs britanniques … encore eux !… ont découvert que les enfants ayant le quotient intellectuel le plus élevé sont plus susceptibles de consommer des drogues à l’adolescence et à l’âge adulte.’’

Ben bien sûr, voyons ! Il n’est que de voir l’air génial des gens shootés pour s’en convaincre : Œil vif, répartie fulgurante, léger sourire inspiré, tout y est !

Bon, et puis ? Ah oui, alors là c’est la meilleure des meilleures !

yeux-clairs

N° 8 Les gens super-intelligents ont les yeux clairs

‘’Bien que plusieurs scientifiques se montrent très sceptiques envers ces résultats, il semblerait qu’il existe un lien entre les performances du cerveau et la couleur des yeux. Les gens aux yeux clairs auraient de meilleures compétences au niveau de la pensée stratégique et auraient de meilleurs résultats académiques’’.

Bon, no comment, ne vaut-il pas mieux ? Plusieurs eugénistes, en herbe ou confirmés, se sont essayés à ce petit jeu malsain et se sont systématiquement et toujours retrouvés les quatre fers en l’air, avec une valise de problèmes pas piqués des hannetons !

Alors refermons ce tiroir pudiquement en faisant semblant de n’avoir rien vu, rien entendu, rien lu…

usique

N° 9 : Les gens super-intelligents ont appris la musique très jeune

 »Une étude, encore une, suggère que les enfants ayant suivi des leçons de musique ont vu leur QI augmenter considérablement en moins d’un an.

http://jneurosci.org/content/33/3/1282.full : La formation musicale précoce et la plasticité de la matière grise dans le Corpus Callosum  »

En effet, apprendre à jouer d’un instrument aurait des effets bénéfiques sur le développement du cerveau. Les musiciens auraient aussi une meilleure capacité d’analyse. Cela tombe bien car une autre étude montre que généralement, les enfants intelligents sont plus susceptibles d’être intéressés par l’apprentissage de la musique.

Ladite étude établit qu’une formation musicale précoce a des effets importants sur la structure et le comportement du cerveau. La chose a même été ‘’prouvée’’ physiquement par la mesure – par imagerie- de la quantité de matière grise contenue dans le cerveau des musiciens ayant commencé leur formation très tôt et celui des autres.

Il n’y a aucun doute, les musiciens précoce ont une plus grande connectivité dans le corps médian postérieur / isthme du corps calleux et que l’anisotropie fractionnelle dans cette région est liée à l’âge de début de formation et à la performance de synchronisation sensorimotrice.

L’étude établit que le démarrage d’une formation musicale avant l’âge de 7 ans entraîne des changements dans la connectivité de la matière grise qui sert d’échafaudage permettant la construction d’un solide système de pensée.

Ouf ! Je désespérais d’être d’accord avec au moins un des 9 points. Voilà, c’est fait.

Résumons donc.

Qui serait assez habile pour dresser le portrait de l’humain le plus intelligent de la Planète.

Ce serait :

  • Un insomniaque, qui serait monogame, qui dirait quantité de gros mots, qui serait casse-cou, qui ferait confiance aux autres, qui serait bon buveur, qui ne détesterait ni le joint ni le rail, qui aurait  les yeux clairs et qui aurait appris la musique très jeune !

J’ai un cafard monstre tout d’un coup !… J’me sens nul, mais alors, je ne vous dis que ça ! La raison ? – Ben … je ne présente aucun, mais strictement aucun de ces signes !

Ô mes Chers Disparus, vous qui aviez la certitude de m‘avoir doté de tant de choses …

mo’

 

Publicités