Mille philosophes, mille prédicateurs, mille analystes, mille historiens et mille spécialistes se sont ligués pour expliquer le naufrage de l’Occident, en profitant, ce faisant, pour valoriser leurs paroisses respectives… Que n’entend-on, que n’a-t-on entendu pour expliquer ce déclin !

Pour comprendre les raisons de la fin de la suprématie de l’Occident, il faut peut-être commencer par se rappeler que cette suprématie a été installée, comme il est de bon ton et d’humour de le dire actuellement, grâce à la mise en œuvre de six ‘’applis fatales’’ qui ont manqué au reste du monde :

‘’ …

1/ La concurrence : l’Europe était politiquement fragmentée et plusieurs entités se concurrençaient au sein de chaque monarchie ou république ;

2/ La révolution scientifique : toutes les découvertes majeures du XVIIe siècle en mathématiques, astronomie, physique, chimie et biologie ont été faites en Europe occidentale ;

3/ La règle de droit et le gouvernement représentatif : un ordre politique et social optimal a émergé dans le monde anglophone, fondé sur le droit de propriété et la représentation des propriétaires fonciers au sein d’assemblées législatives élues ;

4/ La médecine moderne : presque toutes les découvertes majeures des XIXe et XXe siècles dans le domaine de la santé, y compris ce qui concerne les maladies tropicales, ont été faites par des Européens et des Nord-Américains ;

5/ La société de consommation : la révolution industrielle eut lieu là où il y avait à la fois une offre de technologies productivistes et une demande pour davantage de biens meilleur marché et de meilleure qualité, à commencer par les vêtements de coton ;

6/ Une éthique du travail : les Occidentaux ont été les premiers au monde à associer un travail plus extensif et plus intensif à des taux d’épargne supérieurs, permettant une accumulation soutenue du capital.’’…

http://www.societestrategie.fr/civilisations-loccident-et-le-reste-du-monde-par-niall-ferguson/

Ce n’est que maintenant, après avoir pris conscience de ce qui précède, que l’on peut légitimement se demander quelles sont les causes profondes et les causes directes du déclin de l’Occident :

  • Serait-ce, comme le prétendent certains prophètes de diverses paroisses, la décadence des croyances religieuses qui précipitent l’Occident dans les douves de l’Histoire ?
  • Ou alors la mon­tée du matérialisme, de l’immoralité et de toutes leurs subtiles déclinaisons ?
  • A moins que ce ne soit la dévaluation de la vie humaine, la pratique de l’avortement, de l’euthanasie et les crimes violents ?
  • On peut y voir également les effets de la baisse de la qualité de l’éducation !
  • Ou l’affaiblissement des fondations culturelles !
  • Ou un effet pervers de la bureaucratie !
  • Ou la montée de l’anarchie !
  • Ou le mépris de la discipline économique !
  • Ou même, sait-on jamais, le manque de respect envers le gouvernement, les valeurs traditionnelles et les institutions ?

Il faut ajouter à cette ennuyeuse litanie, la complainte de l’ordre des Chevaliers de l’Occident, mercenaires patentés qui depuis plus d´une quinzaine d´années ‘’pense sauver la civilisation occidentale en combattant d’autres communautés et en lui déniant le droit de se mélanger à elle. Ces nobles âmes expliquent le mal-être occidental par la menace des hordes barbares, immigrés de tous horizons, Arabes et Noirs.

Comme si, attirés par le paradis occidental, ces populations y étaient venues de leur plein gré pour profiter lâchement, aux moindres frais, de la supériorité de cet Occident…

Pour la décence et par honnêteté, rappelons à cette innommable racaille qu’immigrés, Arabes et Noirs ne font que rendre la politesse de visites qu’ils ont reçues sans les avoir jamais souhaitées. Rappelons-leur, pour faire court, l’ordre de mission contenu dans cet univoque adresse de l’un de leurs dirigeant :…

Discours de Léopold II, Roi des Belges aux missionnaires se rendant en Afrique, en 1883

 » Révérends Pères et mes Chers Compatriotes,

La tâche qui vous est confiée est très délicate à remplir et demande du tact. Prêtres, vous allez certes pour l’évangélisation, mais cette évangélisation doit s’inspirer avant tout des intérêts de la Belgique.

Le but principal de votre mission au Congo n’est donc point d’apprendre aux Nègres à connaître Dieu, car ils le connaissent déjà. Ils parlent et se soumettent à un MUNDI, un MUNGU, un DIAKOMBA et que sais-je encore ; ils savent que tuer, voler, coucher avec la femme d’autrui, calomnier et injurier est mauvais. Ayons donc le courage de l’avouer. Vous n’irez donc pas leur apprendre ce qu’ils savent déjà.

Votre rôle essentiel est de faciliter leur tâche aux Administratifs et aux Industriels. C’est dire donc que vous interpréterez l’Évangile d’une façon qui serve à mieux protéger nos intérêts dans cette partie du monde. Pour ce faire, vous veillerez entre autre à désintéresser nos sauvages des richesses dont regorgent leurs sol et sous-sol, pour éviter qu’ils s’y intéressent, qu’ils ne nous fassent pas une concurrence meurtrière et rêvent un jour de nous déloger.

Votre connaissance de l’Évangile vous permettra de trouver facilement des textes recommandant aux fidèles d’aimer la pauvreté, tel par exemple :

‘’Heureux les pauvres car le Royaume des Cieux est à eux. Il est difficile au riche d’entrer au Ciel.’’

Vous ferez tout pour que les Nègres aient peur de s’enrichir pour mériter le ciel. Vous devez les détacher et les faire mépriser tout ce qui leur procurerait le courage de nous affronter. Je fais allusion ici principalement à leurs « fétiches de guerre ». Qu’ils ne prétendent point ne pas les abandonner et vous, vous mettrez tout en œuvre pour les faire disparaître.

Votre action doit se porter essentiellement sur les jeunes afin qu’ils ne se révoltent pas. Si le commandement du Père est conducteur de celui des Parents, l’enfant devra apprendre à obéir à ce que lui recommande le Missionnaire qui est le père de son âme. Insistez particulièrement sur la soumission et l’obéissance. Évitez de développer l’esprit critique dans vos écoles. Apprenez aux élèves à croire et non à raisonner.

Ce sont-là, Chers Compatriotes, quelques-uns des principes que vous appliquerez. Vous en trouverez beaucoup d’autres dans les livres qui vous seront remis à la fin de cette séance. Évangélisez les Nègres à la mode des Africains, qu’ils restent toujours soumis aux « colonialistes blancs ». Qu’ils ne se révoltent jamais contre les injustices que ceux-ci leur feront subir. Faites leurs méditer chaque jour :

‘’Heureux ceux qui pleurent car le Royaume des Cieux est à eux.’’

Convertissez toujours des Noirs par tous les moyens, bastonner par la chicotte par exemple… Gardez leurs femmes à la soumission pendant neuf mois afin qu’elles travaillent gratuitement pour vous. Exigez ensuite qu’ils vous offrent en signe de reconnaissance des chèvres, poules, œufs, chaque fois que vous visitez leurs villages. Faites tout pour éviter à jamais que les Noirs ne deviennent riches.

Chantez chaque jour qu’il est impossible au riche d’entrer au ciel. Faites leurs payer une taxe chaque semaine à la messe du dimanche. Utilisez ensuite cet argent prétendument destinés aux pauvres et transférez ainsi vos missions à des centres commerciaux florissants. Instituez pour eux un système de confession qui fera de vous de bons détectives pour démentir, auprès des Autorités investies du pouvoir de décision, tout Noir qui a une prise de conscience.’’

Que l’on ne s’y trompe pas, il existe cent autres ‘’perles’’ aussi malveillantes, stupides et inhumaines et je promets d’en citer quelques-unes bientôt, concernant diverses peuplades visitées par le génie occidental.

Reprenons quelque hauteur, et parlons plutôt du cycle naturel de la vie de toutes choses humaines et des civilisations…

‘’Le but de la civilisation, c’est la culture et le luxe. Une fois ce but atteint, la civilisation se gâte et décline, suivant en cela l’exemple des êtres vivants.’’

Ibn Khaldoun

… Le père de la sociologie, Ibn Khaldoun, philosophe maghrébin du Moyen Âge- superbement ignoré en Occident par une doxa de l’exclusivité du magister dixit- dans son œuvre magistrale ’’La Muqqadima’’, ‘’Les Prolégomènes’’, avait pointé du doigt l’évolution des civilisations qui passent par trois stades, l’avènement, l’apogée et le déclin. Ainsi analyse-t-il le déclin de la civilisation musulmane comme un lent et long délitement, le centre ayant de moins en moins de prise sur le périphérique. Ce qui a dû se passer pour l’Empire perse, l’Empire romain et plus tard l’Empire ottoman.’’ Chems Eddine Chitour, universitaire algérien. http://www.mondialisation.ca/declin-ou-chute-de-loccident-pourquoi/5313390?print=1

 

Le ‘’Déclin de l’Occident’’ a été annoncé depuis 1918 par le philosophe allemand Oswald Spengler, https://fr.wikipedia.org/wiki/Oswald_Spengler, dans son ouvrage éponyme qui est le développement d’une synthèse historique rassemblant tout à la fois la politique et l’économie politique, les mathématiques et les sciences, les arts plastiques et la musique.

Traduit en français en 1933 par le philosophe kabyle Mohand Tazerout, https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohand_Tazerout, l’ouvrage se présente comme une application aux phénomènes culturels de la méthode morphologique élaborée à l’origine par Goethe pour les sciences naturelles et qui consiste à dériver les phénomènes à partir d’un ‘’phénomène primitif unique’’.

Parce qu’il choqua les amours- propres et par incompréhension, l’essai connut un immense succès mais se heurta également à cent détracteurs, suscitant aussitôt cent réponses contradictoires, comme toute œuvre de pensée …

Et voilà que près d’un siècle plus tard, la vérité éclate enfin au grand jour, scientifique celle-là, donc indéniable, aveuglante, évidente… et c’est bien évidemment ce nouvel élément qui m’a poussé à rouvrir le dossier de cette vieille querelle…

Trêve de suspens ! La nouvelle pièce versée au dossier permet d’affirmer sans aucune équivoque possible :

‘’Eh bien oui, l’Occident décline et se meurt’’

Et la démarche qui permet de l’affirmer n’est ni la spéculation, ni la divagation, mais une science tout ce qu’il y a d’expérimental : la biologie ! Ecoutez bien !

Dans sa livraison du 27 Juillet 2017, le très sérieux Sciences et Avenir publie un article intitulé : ‘’En Occident, la qualité du sperme diminue dangereusement’’. On y apprend que compte tenu de la diminution constante et rapide du nombre de spermatozoïdes dans le sperme, la fertilité des hommes occidentaux pourrait devenir une des préoccupations majeures du 21ème siècle ! Ce phénomène de dégradation s’accélère très dangereusement depuis 1973 : la perte se situe à 52% pour la concentration et 59% pour le nombre de spermatozoïdes… Ceci pour les populations d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Australie et de Nouvelle Zélande. Par contre, aucune baisse n’est constatée ni en Asie, ni en Afrique, ni en Amérique du Sud…

Ces observations sont corroborées par de nombreuses autres études et particulièrement par la revue Human Reproduction Update, qui elle, précise qu’il faut s’attendre, dans ces contrées, au recours systématique à l’assistance médicale pour la procréation !…

Les produits chimiques qui sont utilisés au quotidien seraient les principaux responsables de cette dégénérescence. Parmi ces produits, les perturbateurs endocriniens sont les premiers suspectés et à leur tête, les pesticides. Ils sont suivis de prés par le tabagisme, l’obésité et la sédentarité.

L’article est conclu, non sans humour, par une invitation à manger sain, à manger moins et à pratiquer régulièrement un sport … Un peu léger pour sauver une civilisation, non ?

mo’

 

 

 

 

 

 

Publicités